Wat Chalermprakiat thailand

Découvrir la Thaïlande du Nord: Lampang, Phrae, Nan & Chiang Rai

Avant de partir, je ne connaissais de la Thaïlande que les plages surpeuplées de l’île de Phuket. Une expérience qui m’avait laissé un goût amer. Je me promis après cela d’éviter les voyages qui ne me ressemblent pas. De passer à côté des sites bétonnés où le dollar est roi.

Puis, l’opportunité de découvrir le Nord de la Thaïlande, et plus particulièrement les villes de Lampang, Phrae, Nan et Chiang Rai m’a été donnée. Une chance de me réconcilier avec ce pays dont tant de monde loue l’amabilité et le sourire de ses habitants.

Des sourires, il y a en eu ! Et ce dès l’arrivée à l’aéroport de Zurich. Upgradée de justesse (… that feeling quand tu arrives à la porte d’embarquement et qu’on t’offre le précieux sésame), j’ai eu l’opportunité de tester la classe business de la très colorée compagnie d’aviation thaïlandaise: Thai Airways.

On dit que le violet est la couleur des rêveurs, mais il s’avère qu’en Thaïlande, celle-ci est associée au samedi, jour de la planète Saturne. Finalement, c’est la tête dans les étoiles et un casque Bose (le nec plus ultra pour les longs courriers… Thai Airways l’a bien compris) sur les oreilles que je me suis envolée. J’ai dormi profondément tout le long du trajet et je me suis réveillée à Bangkok. Après une courte escale, nous sommes partis en direction de Lampang, point de départ de notre voyage en Thaïlande du Nord.

Lampang

Lampang – Première étape en Thaïlande du Nord

Lampang, c’est la cité des calèches. Ultime vestige de l’influence européenne du début du 20ème siècle. A cette époque, c’est le seul moyen de transport pour relier la ville à la capitale. De nos jours, le tourisme en est le principal client, et il est agréable de s’octroyer une petite balade pour explorer la ville tranquillement. Une belle mise en bouche.

Néanmoins, la fierté de Lampang réside dans un tout autre endroit: le temple de Wat Phrathat. A vrai dire, c’est la première fois que je visitais un temple thaïlandais et j’en suis restée bouche bée. Quelle surprise de voir tant de détails dans les ornements. Je m’arrête rapidement pour admirer le buddha d’émeraude, mais c’est surtout le bois sculpté des façades qui retient toute mon attention.

Lampang Morgane Schaller
Wat Phrathat Lampang Luang

En effet, l’industrie du teck est massive en Thaïlande. Ce bois précieux est surexploité et présent dans la plupart des constructions. Lampang est encore actuellement un acteur important dans le commerce de ce bois.

Finalement, direction le Thanabhodee Ceramic Museum pour une visite de son artisanat. Le Chicken Bowl en est l’emblème et l’atelier est renommé dans tout le pays. Nous apercevrons ce jour-là quelques phases de fabrication de ce bol qui présente fièrement un coq peint à la main.

Où dormir à Lampang

LAMPANG RIVER LODGE
Une oasis tropicale en dehors du centre.
Des bungalows en bois modestes mais confortables.
Le buffet du soir est délicieux et le matin, on prend son petit-déjeuner sur la terrasse qui surplombe la rivière. Bref, un relais très agréable
Lampang River hotel
Lampang River hotel
Lampang River hotel
Lampang River hotel

Wat Chalermprakiat

D’accord, le nom est imprononçable, et la route pour y parvenir est particulièrement sinueuse, mais ce site est un immanquable du Nord de la Thaïlande. Niché au sommet d’une montagne, il faut gravir les 800 mètres d’un escalier sans fin pour enfin respirer l’air si pur de ce lieu sacré.

On ressent tout de suite les bonnes vibrations du temple. Les clochettes suspendues frissonnent dans le vent. Le calme est présent et je me sens sereine. De plus, par temps clair, la nature s’étend au loin et la vue est imprenable. Je comprends tout de suite pourquoi les moines ont choisi de s’établir là-haut à partir de 2015. D’ailleurs, des retraites de méditation sont régulièrement organisées. Je sors de la brume et redescends dans le silence. Tout le monde est un peu secoué par cette visite si singulière.

Wat Chalermprakiat thailand
Wat Chalermprakiat thailand

Phrae – 2ème étape en Thaïlande du Nord

A première vue, Phrae ne semble pas sortir du lot. Pourtant, cette petite ville est l’étape idéale pour s’imprégner de la Thaïlande authentique. Je remarque vite que le tourisme ici est encore a ses balbutiements. Cependant, par soucis d’un accueil irréprochable, l’office du tourisme de la ville organisa une visite guidée à bord d’un tram spécialement conçu à cet effet, et invita par la même occasion quelques créateurs de contenu locaux pour immortaliser cet événement (yep, si par hasard vous me voyez sur une affiche… c’est bien moi). Le jeune guide en charge des explications ne semble pas très à l’aise et s’efforce de nous présenter les curiosités de la ville dans un anglais approximatif. C’est bien cela qui fait le charme de Phrae: une sincérité naturelle et des sourires sans pareil.

La visite vaut vraiment le détour. La ville a parfaitement préservé de magnifiques constructions en teck et l’on peut même encore apercevoir d’anciens remparts. Sa plus jolie création: une maison de poupée couleur rose grandeur nature du nom de Wongburi. Un chef d’oeuvre d’architecture dont l’intérieur se visite pieds nus, comme souvent en Thaïlande du Nord.

Pour un repas hors des sentiers battus: direction le Nightmarket, le rituel préféré des locaux. Soupe de nouilles, pad thai, crêpe à la vanille et au porc séché (!). Un vrai festin.

Où dormir à Phrae

HUERN NA NA BOUTIQUE HOTEL
Un hôtel premium avec une jolie piscine.
Son restaurant est absolument recommandable

Que faire aux alentours de Phrae

Tie-and-dye au Banmatjai café

Si l’on veut mettre sa créativité à contribution, direction Baan Thung Hong pour un atelier tie-and-dye. On s’arrête dans un adorable café de bord de route du nom de Banmatjai (alerte Instagram Spot). Nous sommes accueillis par une joyeuse équipe de femmes qui semblent absolument ravies de partager leur savoir-faire. Elles nous expliquent rapidement le processus de création de la couleur indigo. Puis, à nous de jouer ! Nous choisissons notre motif préféré, enfilons nos gants, et trempons le foulard dans trois bassines aux teintes bien distinctes. Et voilà ! Mon foulard tie-and-dye 100% artisanal est terminé. Avant de partir, nous siroterons un café fait maison un peu trop sucré. Néanmoins, le cadre est si apaisant qu’il mérite qu’on s’y attarde un peu…

thailande authentique tie and dye

Rituel de bénédiction au Wat Phra That Cho Hae

Pour une activité plus traditionnelle, direction le temple de Wat Phra That Cho Hae, l’un des principaux sites religieux de Phrae. Le rituel de bénédiction consiste à créer la représentation de son « ange », c’est-à-dire un alter ego en papier où l’on y ajoutera les informations suivantes: Nom + prénom, signe astrologique chinois et nationalité. Par la suite, nous offrons l’ange au moine, en échange d’une bénédiction. Le rituel est un moment très touchant et les prières en sanskrit nous apaisent immédiatement.


Province de Nan – 3ème étape en Thaïlande du Nord

Le point fort de la province de Nan réside dans sa proximité avec Le Laos, c’est pourquoi de nombreuses ethnies ont élu domicile dans cette région. Les Thai Lue, ethnie originaire de Chine, se distinguent par leur indépendance du reste de la population. Ils vivent principalement de la culture du riz et de la fabrication artisanale de vêtements aux motifs typiques de leur tribu. Ces derniers requièrent un savoir-faire particulier et j’ai eu l’opportunité de m’imprégner de l’ambiance paisible de cette petite communauté lors d’une visite du village de Baan Get. J’ai également appris la technique du tissage artisanal lors d’un petit atelier organisé au pied-levé par les femmes Thai Lue.

Province de Nan

Où dormir et manger à Nan

NAN BOUTIQUE HOTEL
Simple et tranquille, Nan boutique hotel est l’endroit idéal pour se
reposer après une longue journée.
Obligation de tester le restaurant gastronomique situé en face du
portail principal, de l’autre côté de la route (Huern Phu Kha)

Chiang Rai

Chiang Rai est une ville à part entière qui a décidé de tout miser sur l’architecture fantastique et l’art pour se démarquer de sa grande concurrente: Chiang Mai.

Son dynamisme et son envie de mettre en avant des artistes locaux m’ont beaucoup plu, c’est la raison pour laquelle j’ai décidé de dédier un article de blog complet à cette ville fascinante.

Vous retrouverez prochainement le lien dans cet article.


Le Triangle d’Or – Dernière étape en Thaïlande du Nord

Pour une expérience à la croisée des mondes, il faut rouler jusqu’à Chiang Sean, à l’extrémité nord-est de la Thaïlande. Ici il y a quelques temples bien sûr, un gros bouddha, et plusieurs cars de curieux. Mais l’attraction principale c’est le triangle d’or, le lieu où Thaïlande, Birmanie et Laos se croisent et se chevauchent. Pour vivre l’expérience à son maximum, il faut embarquer sur une longue péniche pour une croisière sur le fleuve. Malgré la proximité, les paysages sont étonnement différents. Cependant, nul besoin de s’arrêter de l’autre côté de la berge, au Laos, l’outlet de contre-façons à moitié abandonné fait peine à voir… Mieux vaut profiter de l’atmosphère si spéciale et du coucher du soleil qui verse ses derniers rayons sur le Mékong.

Triangle d'or Thailande
Golden triangle Mekong
Golden triangle Mekong
Golden triangle Mekong

Un grand merci à Amazing Thailand & Thai Airways pour ce superbe séjour à la découverte des merveilles du Nord de la Thaïlande. Mention spéciale à notre guide Nan qui a émerveillé nos journées par sa bonne humeur contagieuse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.