A la découverte des vins Magnificients

Et pourquoi ne pas profiter de ce bel été pour partir à la découverte de notre magnifique pays ? La semaine passée, je vous ai donné un petit avant-goût du Tessin et cette semaine, je vous emmène en excursion à travers trois cantons ! Profiter des paysages de lac et de montagne tout en dégustant un vin bien de chez nous, ça ne se refuse pas, non ? Voici le récit d’une journée de juillet pas comme les autres…

Ma journée commence un lundi matin à Montreux. Le palace nous accueille sous ses grands plafonds pour quelques minutes seulement, le temps de poser ses valises, et nous partons déjà en direction de la gare. Un train nous attend. Mais pas n’importe lequel. Celui qui nous emmène à Gstaad ce matin-là s’appelle le MOB (comprenez Montreux – Oberland Bernois), ou Golden Pass pour les touristes, sans doute. Il est 11 heures du matin – il n’y a pas d’heure pour l’apéro, c’est suisse, c’est comme ça – et nous voilà assis face à face, à préparer notre raclette miniature au Vacherin Fribourgeois (clin d’œil au canton, où le train s’y promènera un court instant…) petits oignons et cornichons inclus. Le train zigzag, les verres et les assiettes se bousculent, mais l’ambiance bon enfant du wagon remet les choses en place, tout naturellement.

Et puis la star de la journée fait son entrée : Magnificients. Un nom à la hauteur de la qualité de ses cuvées qui offre des expériences gustatives aussi inoubliables que le design de ses bouteilles. Créée par Nicolas Wüst il y a quelques années, cette marque encore discrète, trouve gentiment sa place parmi une clientèle aisée ou passionnée, avide d’expérimenter de nouvelles notes.

Plus d’infos: https://www.magnificients.ch/fr/

La deuxième étape de notre journée se déroule sur la terrasse de l’imposant hôtel Alpina Gstaad – un établissement de luxe ouvert en 2012 qui offre une vue imprenable sur la vallée, le village et les montagnes encore enneigées. Le plongeon dans la piscine devra attendre car une épopée culinaire nous attend. Bien sûr, tous les plats sont accompagnés par le vin Magnificients le plus adéquat, celui qui mettra parfaitement en valeur toutes les saveurs de la cuisine du chef. Chaque bouteille est poétiquement présentée avant chaque bouchée par le meilleur sommelier Suisse 2015 : Jérôme Aké Béda. Les mots trouvés pour décrire les tonalités des vins sont d’une telle justesse qu’il est presque possible de les goûter à travers ses pensées – une expérience épicurienne qui ne laissa personne indifférent.  

Après un début d’après-midi gourmand, nous retournons à Montreux à bord du même MOB-Golden-Pass, mais dans un wagon belle époque cette fois-ci (mon préféré). L’intérieur en velours vert est parfaitement assorti aux couleurs des paysages environnants et on se laisse aller en admirant les extérieurs à travers les larges fenêtres en bois. On a presque l’impression de voyager à travers le temps, surtout lorsqu’on se retrouve quelques heures plus tard dans l’une des chambres immaculées du Fairmont Le Montreux Palace, connu également sous le nom de Perle de la Riviera, qui a vu défiler depuis sa construction en 1906, d’illustres clients venus du monde entier.  

Le Montreux Palace figure parmi les établissements emblématiques qui ont façonné, de par leur histoire et leur situation, la réputation prestigieuse du bord du Lac Léman et je suis particulièrement fière d’avoir pu séjourner dans cet hôtel de renommée. Les chambres dirigées vers le lac jouissent d’un confort et d’une vue sans précédent, un must lorsque l’on peut s’offrir une nuit aussi étoilée.  

Plus d’infos: http://www.fairmont.fr/montreux/

Si vous rêvez de vivre une expérience similaire cet été, Magnificients organise jusqu’au 27 août prochain une excursion (presque) identique à celle que j’ai vécue.

Au programme : Trajet en MOB (Montreux-Gstaad), dégustation des crus rares de Magnificients et d’une savoureuse raclette au Vacherin Fribourgeois. 

Plus d’infos: https://www.magnificients.ch/fr/actualite/126-on-track-with-magnificients.html

Raffinement vôtre, mon séjour au Beau-Rivage Palace

Luxe et raffinement sont les mots qui résonnent, aussitôt la porte du Palace franchie. Impossible de ne pas s’extasier devant l’élégante architecture de l’un des plus beaux hôtels d’Europe, qui accueille depuis 1861 d’illustres hôtes, tels que Victor Hugo, Charlie Chaplin ou encore Coco Chanel…

 Un weekend au Beau-Rivage de Lausanne est une expérience inoubliable, qui nous transporte hors du temps, comme semblent nous le rappeler les innombrables documents du siècle passé, rédigés à la main par d’anciens employés de l’hôtel et accrochés dans les couloirs qui mènent jusqu’aux chambres.

 Pas le temps de rêvasser dans le lobby ! L’accueil ultra-professionnel prend les choses en mains et m’accompagne au 3ème étage pour me faire découvrir la chambre qui m’a été attribuée. Je remarque tout de suite un détail intéressant. Toutes les chambres ont des clés! Des vraies! Une tradition que l’hôtel semble conserver avec fierté, car elles sont toutes accrochées à la réception, comme à l’époque.

La chambre est épurée, sans luxe ostentatoire, mais extrêmement bien conçue. Les tons beiges et grèges se mélangent à merveille avec les quelques touches de blanc minutieusement apportées, telle que la magnifique orchidée qui sépare le lit de la vue à couper le souffle.

Non, décidément, un séjour au Beau-Rivage ne serait pas parfait sans l’horizon qui se dégage sur la beauté du Lac Léman et le reflet des Alpes dans ce dernier lorsque le temps le permet.  

A peine le temps d’immortaliser le décor (j’ai testé pour la première fois la fonction « vidéo en direct » de Instagram) que je dois déjà filer. Direction le Spa « Cinq Mondes » pour un chignon express, parfaitement exécuté par les mains expertes de Giovanni, le nouveau coiffeur résident du Palace. Un génie de la chevelure au cœur grand comme ça, qui prendra tout le temps nécessaire pour réaliser la coupe parfaite. 

Le lendemain, finale de l’Open d’Australie oblige (OUI FEDERER), le lever fut matinal, mais interdiction de louper le petit-déjeuner, d’autant plus s’il s’accompagne d’un magnifique soleil, comme ce fut le cas ce jour-là! La salle du repas, que l’on peut comparer à une grande véranda, offre une vue dégagée sur le parc de l’hôtel, parfaitement entretenu, et propice à de jolies balades (.. et de jolies photos)! 

Et finalement, si c’était cela le vrai luxe? Se laisser aller, se reposer, profiter de l’instant présent, oublier sa routine… Le Beau-Rivage est un écrin de douceur bercé par une tendre nostalgie. Et lorsque notre séjour se termine, on ne peut s’empêcher de soupirer, en espérant y retourner le plus vite possible.

Plus d’infos: Beau-Rivage Palace

Le forfait St Valentin pour les amoureux: 

http://www.brp.ch/fr/forfaits/les-forfaits/vue/article/forfait-saint-valentin-2.html?no_cache=1

Un dimanche d’octobre avec G.Gagnebin & Cie

Quoi de mieux qu’un après-midi ensoleillé à faire les vendanges pour se rappeler du temps qui passe et des saisons qui changent? Telle était l’idée de G.Gagnebin & Cie pour nous présenter en tout simplicité et convivialité les deux nouvelles montres qui compléteront sa collection actuelle. 

Avant de chausser nos vieilles bottes de pluie pour affronter la terre et les grappes de raisin, nous, jeune équipe de blogueurs et « influencers » suisses romands, avons eu droit à une petite mise en bouche sous forme d’introduction à la marque.

Une petite marque avec une grande histoire, remise sur pied en 2014, qui propose des montres au design élégant, jeune et 100% Swiss Made. Facilement reconnaissable grâce à son étoile, symbole présent dans la famille Gagnebin depuis toujours, la marque a pour ambassadeur Marco Chiudinelli, tennisman et ami de Roger Federer, pour lequel elle a créé une série spéciale. 

De mon côté, j’ai choisi le modèle « Océan d’étoiles » pour sa boîte ovale originale, son magnifique bracelet gris satiné, et surtout pour son mouvement automatique, une fonction encore trop rarissime dans l’horlogerie feminine.  

 Photo par A. Monnier
Photo par A. Monnier

Convaincue de l’importance d’impliquer le public dans le développement de ses activités et de faire en sorte que ses produits répondent à une demande bien réelle, G.Gagnebin & Cie va mettre en place, d’ici peu, une campagne de « crowdfunding » destinée à la commercialisation de ses deux nouveautés. Restez connectés! Plus d’infos suivront sur mes réseaux sociaux! 

Pour en revenir à nos vendanges, rien de plus enchanteur que le domaine de la famille Molliex « Les Délices de Pierrot » situé à Féchy-Dessus (oui vous avez bien lu!) pour apprendre à récolter le raisin, et à le déguster surtout sous forme de vin. Une journée d’octobre agréablement rythmée par la nature, à l’écart de notre turbulente routine et masterisée par des garde-temps à la classe intemporelle. 

Plus d’infos: http://www.g-gagnebin.ch/

 Photo par Thierry Galeuchet
Photo par Thierry Galeuchet
  Photo par   Thierry Galeuchet
Photo par  Thierry Galeuchet

  Photo par   Thierry Galeuchet
Photo par  Thierry Galeuchet
  Photo par   Thierry Galeuchet
Photo par  Thierry Galeuchet

Une journée avec IWC & Mercedes Benz

Cela tient du rêve, ou presque: Une invitation reçue un peu à l’improviste, deux marques prestigieuses, une journée au thème vintage – 60’s, un château sur les hauteurs de Zurich. Le décor est planté.

En voici l’histoire: 

IWC et moi-même, c’est une histoire d’amour platonique, devenue réalité. J’ai toujours été très attirée par les modèles de montres classiques, sans grandes fioritures, si ce n’est un mouvement, un vrai ! Et un chronographe pour la beauté de l’instrument. Alors évidemment on pense tout de suite à une montre masculine… dont j’avais choisie l’effigie: Une Portugaise automatique, au boîtier à la hauteur de mes ambitions. 

Mais voici qu’un mercredi pluvieux du mois de juin, m’a fait changé d’avis. Réunis dans le très prestigieux Dolder Grand hôtel, notre petite équipe de influencers/bloggers/models (peu importe le titre, pourvu qu’ils soient connectés!) avons eu le chance de découvrir l’univers IWC. Le thème de la journée s’accordait bien évidemment avec la fameuse course de voitures « vintage » qui avait lieu le lendemain, dont IWC est le partenaire, j’ai nommé PASSIONE CARACCIOLA. A cette occasion, IWC a lancé deux éditions spéciales à sa famille « Ingenieur », que vous pouvez admirer ci-dessous: 

Pour coller au thème de cette journée, j’avais choisi un look très 60’s: Une robe en tweed, des talons sanglés et une coiffure bombée, relevée par un serre-tête noire (je ne vous explique pas la galère pour la coiffure – comment faisaient nos grands-mères?). Bon, au final j’avais plutôt l’impression de m’être réincarnée dans le corps de la « délicieuse » Blair Waldorf, mais le résultat était plutôt satisfaisant. 

Nous voilà donc parti pour un petit tour dans la ville de Zurich à bord d’une vieille Mercedes décapotable – ne cherchez pas la ceinture de sécurité, elle n’existe pas, et la radio ne capte plus les ondes depuis longtemps – et là ! Croyez-moi, c’est un VRAI retour dans le passé ! On se sent libre, comme au temps des trentes glorieuses, quand tout était permis (ou presque) ! Et heureux, on voyant les passants s’extasier devant la beauté de ces engins.

Pour agrémenter la balade, j’avais choisi d’orner mon poignet d’une Portofino Automatic 37  – mon coup de coeur parmi les autres beautés – une montre classique mais raffinée et résolument vintage. 

Les mercredis se terminent toujours trop vite, comme lorsqu’on était enfants, et le coeur un peu lourd, j’ai dit aurevoir à ces beaux objets, que l’on m’avait prêtés pour un instant – un instant magique tinté de sourires et d’éclats de rire, un retour à la simplicité, sans prétention, dans ce monde de « smart-watches » dénuées d’âme et de sentiments. 

xxx

La marque étant fortement impliquée dans le développent durable, je vous invite à aller faire un tour sur leur site internet pour en savoir plus: http://www.iwc.com/en/sustainability-at-iwc/

Stella McCartney – Le sac à main des Vegans

Vous avez sans doute remarqué mon actuelle obsession pour ce sac à main à la couleur orange-saumonée porté plus d’une fois ces derniers temps… et ce sac à main, figurez-vous, est tout sauf ordinaire, il est VEGAN. 


Alors évidemment l’esprit « vegan » est très populaire en ce moment, surtout dans la gastronomie, mais quand on apprécie une petite viande de temps en temps, on peut se convertir différemment à ce très sérieux état d’esprit, en adoptant par exemple des sacs en cuir végétal, 100% éthique.

Après avoir lu de nombreux articles au sujet de ces fameux sacs à main signés Stella McCartney, j’ai sauté le pas, et choisi de m’en procurer un, par curiosité évidemment mais surtout par conviction. Et pour le coup, je ne suis pas déçue. Le cuir végétal est finalement assez agréable au toucher et offre un bel aspect « vintage ». La couleur est très personnelle… je souhaitais un accessoire coloré et très estival, mais le même modèle (le célèbre « Falabella ») existe en différentes teintes et grandeurs.  

Mais le plus intéressant c’est la manière dont la designer a développé, à l’interne, cette matière végétale, défiant les vieilles traditions du prêt-à-porter haut de gamme afin de proposer à ses clientes des produits à la pointe en terme de protection des animaux, n’hésitant pas à contraindre son équipe à fabriquer un produit non conventionnel et difficile à travailler

Son engagement est clair: Répondre à des critères de développement durable de plus en plus précis, dans le respect de la planète, et des personnes & animaux qui la peuplent.  

Pour plus d’informations: 

http://www.stellamccartney.com/experience/fr/sustainability/our-commitment/

 Zoom sur le sac. Photo by David Biedert
Zoom sur le sac. Photo by David Biedert

Le Cervo – Un cocon aux pieds des pistes de Zermatt

 Les coussins customisés 
Les coussins customisés 

Lorsqu’on arrive au Cervo, la première chose que l’on aperçoit c’est la toute petite réception en bois, juste devant l’entrée. Les propriétaires ont voulu redonner à ce boutique hôtel de Zermatt une âme de chalet valaisan, le design, la volupté et le confort en plus. Alors on est pas déçu évidemment ! Les chambres sont grandes, agréables, et toutes ont vue sur le Cervin. Les 36 chambres sont regroupées dans 6 chalets autour du bâtiment principal, on ne se sent donc jamais trop à l’étroit. Cerise sur le gâteau: Chaque chalet a son propre spa, avec saunas, jacuzzi et salle de massage. Le TOP ! 

 La déco 100% nature qui se fond dans le décor 
La déco 100% nature qui se fond dans le décor 

Les points forts de cet établissement: 

  • Un emplacement idéal, aux pieds des pistes
  • Un décoration « chalet » très moderne
  • Le restaurant « Ferdinand » propose une carte sympathique de cuisine rapide (le fameux burger accompagné de ses frites à l’huile de truffe est un MUST)
  • Les chambres sont grandes et ont une vue dégagée
  • Le SPA est idéal pour se reposer après une journée sportive
  • L’après-ski sur la terrasse de l’hôtel est un événement prisé par tous les habitués de la station. Impossible de le louper. 

A éviter: 

  • Ne gaspillez pas votre argent au prétendu restaurant gastronomique « Cervo Puro ». Bien qu’il ait reçu de très bonnes notes au Gault & Millau, nous avons trouvé la carte très ordinaire, sans vraie recherche gustative, ni d’effort dans la présentation. Une grande déception. Certes, la nourriture est bonne, mais pas à la hauteur d’un restaurant gastronomique tel que l’Omnia par exemple (et les prix sont… hors prix!). 
 La vue depuis la chambre
La vue depuis la chambre

Keemala – A Place Beyond Enchanting

Keemala c’est un endroit qui ne peut que nous enchanter; c’est un lieu magique, tout droit sorti d’un conte de fées. 

Niché sur une petite colline en face de la mer d’Andaman en Thaïlande, l’hôtel a ouvert ses portes il y a seulement quelques mois, mais promet de devenir l’un des endroits les plus prisés de la touristique Phuket. Découvert en feuilletant les pages de l’Officiel voyage bien avant mon départ, j’ai espéré y poser ma valise quelques nuits. Chose faite ! Et quelle merveilleuse découverte ! 

Nous avons séjourné dans une Tent Pool Villa avec vue sur la mer. A noter que toutes les chambres ont accès à une piscine privée, ce qui rend le séjour encore plus exclusif. Notre chambre était absolument parfaite, une décoration subtile et très design avec des matériaux de qualité. 

Mais un hôtel de perfection se voit surtout, selon moi, à la qualité de son service et de son petit-déjeuner. A nouveau aucune déception à ce niveau-là. Nous avons goûté avec grand plaisir aux smoothies frais et orignaux (coup de cœur pour le Pa-Ta-Pea) proposés par le chef chaque matin ainsi qu’aux délicieux oeufs Benedicte, pancakes avec coulis à la mangue et autres viennoiseries fraîchement préparés sur place. Un pur délice! 

Le service quant à lui était à la hauteur de mes espérances. Votre majordome attitré s’occupe d’organiser votre séjour et de répondre à toutes vos demandes, toujours avec l’infatigable sourire qu’arborent en permanence les Thaïlandais. 

Et si vous hésitez encore, voici pourquoi Keemala sera sur la liste de votre prochain voyage en Thaïlande:

  • Un hôtel sorti des contes de fées, avec 4 catégories de villas (Clay pool villa, Tent pool villa, Tree pool villa et Bird’s nest pool villa), toutes au design très original. 
  • Piscine privée dans chaque villa 
  • Le mini-bar est gratuit et réapprovisionné deux fois par jour
  • De petites attentions sont laissées chaque soir après le deuxième service en chambre (nous avons adoré goûter au Coco pudding!) 
  • Une grande piscine avec jacuzzi est à disposition de tous les clients en contrebas. Un rafraîchissement citronné ainsi qu’une palette de fruits vous y seront servis gratuitement
  • Le SPA est un must
  • Chaque semaine des cours sont proposés tels que boxe Thaï, yoga et méditation (la plupart sont inclus dans le tarif de votre chambre) 
  • Le tarif de la chambre inclut un aller ou un retour depuis ou vers l’aéroport de Phuket

Le respect de l’environnement et de l’étique étant des points très importants pour moi, même lors de mes voyages, j’étais plus que ravie de découvrir que Keemala répond à une charte sociale et environnementale bien définie et fait en sorte de réduire les déchets au maximum. De plus, l’hôtel fait partie de l’association Green Pearls, qui tend à promouvoir le tourisme « eco friendly ». 

 La salle de bain design, construite avec de beaux matériaux. 
La salle de bain design, construite avec de beaux matériaux. 

Le bon plan: Réserver votre premier séjour en tant que membre de Small Luxury Hotels of the World à travers le site http://www.slh.com/ vous permettra d’obtenir un upgrade (selon disponibilités). 

 Le Box-spring archi-confortable ! 
Le Box-spring archi-confortable ! 
 La bonne idée: Remplacer les bouteilles en plastique par de jolies bouteilles à remplir quotidiennement. 
La bonne idée: Remplacer les bouteilles en plastique par de jolies bouteilles à remplir quotidiennement. 
 Le fabuleux petit-déjeuner ! 
Le fabuleux petit-déjeuner ! 
 Salade feta et crudités avec les fleurs du jardin. 
Salade feta et crudités avec les fleurs du jardin. 
 Pad Thai revisité :)
Pad Thai revisité :)