Mes curiosités de l’été

 The New Renegade 
The New Renegade 

Attention, attention, voici une immersion totale dans ma vie de blogueuse. Dans cet article je vous parlerai de trois expériences vécues cet été: un voyage à Milan pour tester les nouveautés de la marque Jeep, un court séjour relaxant à Genève et quelques jours absolument mémorables passés en compagnie de la marque Phyto en Corse. Bref, bientôt une année après avoir quitté mon job et ma routine, je savoure ma liberté et mes curiosités à pleines dents. 

Bonne lecture !   


En Italie avec Jeep

En juin, j’ai été invitée à un press trip pas comme les autres: tester les nouveautés de la marque Jeep. Quelques minutes après avoir posté mes premières stories sur Instagram, je recevais déjà les commentaires envieux (de la gente masculine principalement ;) au sujet de cette excursion. Et oui, ce n’est pas donné à tout le monde de tester les nouveautés de la marque sur le très respecté (et secret) circuit Balocco, près de Milan. En quelques mots, le « Centro Sperimentale Balocco » est le terrain de jeu du groupe Fiat. C’est là où les différents prototypes sont développés et testés. L’espace est gigantesque et la sécurité est de mise. Evidemment, aucune des marques ne souhaite que des informations au sujet des futurs modèles ne soient dévoilées, c’est pourquoi il n’est pas rare de croiser des voitures zébrées, et pour le moins étranges, afin de flouter une éventuelle prise de vue. 

Pour en revenir à Jeep, ma première expérience avec cette marque remonte à l’enfance. Mes parents ont conduit une Cherokee couleur lie-de-vin pendant quelques années et j’adorais le confort de ses sièges en cuir. Partir en vacances à bord d’un 4X4 était un réel bonheur et être un peu surélevée, ça change tout, surtout quand on est gosse. 

Deux modèles étaient présentés ce jour-là: 

Jeep Renegade

Modèle lancé en 2014, restylé en 2018, la Renegade c’est l’entrée de gamme de Jeep. Simple et pratique, c’est une voiture tout-terrain pour la campagne et la ville. J’ai testé cette voiture sur la route et sur un circuit aux multiples épreuves (terrain bosselé, montées & descentes ultra-raides, eau jusqu’à hauteur des pneus, etc.), et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette jeep est à la hauteur de son succès (800’000 exemplaires vendus dans le monde depuis son lancement!). J’ai adoré l’option Hill Descent Control, qui freine la voiture automatiquement lors d’une pente raide. Le design intérieur est extrêmement simple mais doté tout de même d’une technologie moderne. 

Jeep Grand Cherokee Trackhawk

Un gros bolide qui impressionne, doté de 710 chevaux (ne voyant pas mon air étonné, on m’a alors expliqué que 710 chevaux c’est la puissance d’une Ferrari, tout de suite on change de tête ;), cette Grand Cherokee toute puissante au moteur vrombissant impressionne plus à l’extérieur qu’à l’intérieur. La voiture est lourde mais semble tout de même très bien assimiler le circuit de Balocco et ses virages chaotiques (estomacs sensibles s’abstenir). Son intérieur est aéré et sophistiqué, ses finitions sensibles à l’esthétique italienne. Une voiture tout de même très citadine qui ne passe pas inaperçue. 

Plus d’infos: https://www.jeep.ch/fr

 The new Jeep Renegade
The new Jeep Renegade
 Grand Cherokee 
Grand Cherokee 

En Corse avec Phyto – PhytoSummerFestival

Partir sur « l’Île de Beauté » avec une des marques les plus innovantes dans les soins capillaires était presque trop beau pour être vrai. Et pourtant, en juin je me suis envolée en Corse pour en apprendre un peu plus sur ces produits français qui m’étaient, je l’avoue, presque inconnus à mon départ. 

J’ai vite remarqué que ce voyage n’allait pas être comme les autres. Seule Européenne occidentale de la foulée (ou presque, la groupe comptait tout de même deux britanniques), j’étais entourée par une magnifique diversité de blogueurs venant principalement d’Europe de l’Est et du Moyen-Orient. Normal, sachant que le pays number one de la marque c’est l’Iran. 

 Toutes les filles réunies, parmi elles: Lana El Sahely du Liban, Bahar Fashion Sandwich d'Iran, Blersworld du Kosovo, etc. 
Toutes les filles réunies, parmi elles: Lana El Sahely du Liban, Bahar Fashion Sandwich d’Iran, Blersworld du Kosovo, etc. 

Chouchoutées du début à la fin, l’organisation avait mis la barre très haute: Hôtel de luxe face à la mer, croisière sur un catamaran, souper sur la plage à la lumière des bougies et bien sûr présentation des produits de la gamme. En quelques mots, Phyto fut créée par Patrick Alès, l’inventeur du brushing. Ce dernier développa la marque dans le but de soigner les cheveux par les plantes, d’où le nom phytoterathrie. On notera quelques produits cultes de la marque: Phyto 7 (crème de jour, hydratation brillance aux 7 plantes), phytokératine (spray réparateur thermo actif), phytopolléine (élixir végétal stimulant du cuir chevelu), et la star de l’été phytoplage (voile protecteur !

Mes updates « produits » sont sur Instagram

 Hotel Marinca
Hotel Marinca
 La plage de sable ocre 
La plage de sable ocre 
 La piscine avec vue sur mer
La piscine avec vue sur mer
 Phytoplage, le produit idéal pour l'été 
Phytoplage, le produit idéal pour l’été 
 Premier repas avec l'équipe Phyto 
Premier repas avec l’équipe Phyto 
 La plage illuminée de bougies
La plage illuminée de bougies
 Dernière soirée avec Phyto 
Dernière soirée avec Phyto 

A Genève avec La Mer

Le spa La Mer, situé entre le 1er et le 2ème étage de l’hôtel Président Wilson, est sans doute le plus atypique de Genève. Pas de lumière feutrée, ni de musique lancinante, mais une vue imprenable sur la magnifique piscine de l’hôtel. Fan des produits La Mer, j’ai testé le soin signature de la marque (en exclusivité dans l’unique spa La Mer de Suisse).

Mais au préalable, une présentation de l’histoire des produits s’imposa. J’appris que le fondateur, Dr Max Huber, physicien de métier, se brûla lors d’une expérience en laboratoire et c’est suite à cela qu’il décida d’enquêter sur la meilleure façon de guérir ses blessures. Il fut donc le premier à utiliser les algues marines pour des soins du visage. Ce procédé appelé bio-fermentation dure 3 à 4 mois et implique le mélange de composants naturels tels que des algues marines, du calcium, du magnésium, du potassium, des vitamines, des huiles essentielles d’agrumes, d’eucalyptus, etc., bref, un concentré ultra-puissant qui a le pouvoir de transformer l’apparence de la peau, et que l’on trouve encore aujourd’hui dans le Miracle Broth, le produit phare de la marque. Et justement, mon soin signature ce jour-là intégra ce prestigieux composant et après une heure d’un rituel précis et délicat, ma peau fut aussi douce que celle d’un bébé. 

Conseil beauté: On se laisse séduire par le Gel Rafraîchissant génération intense, un must pour cet été, et on teste la lotion pré-soin, reçue il y a quelques jours seulement mais qui a déjà sa place dans ma trousse de toilette.

 Les produits utilisés lors du soin signature 
Les produits utilisés lors du soin signature 

J’ai dormi dans un ancien pénitencier à St Gall

Tu rêves de découvrir la Suisse autrement? De séjourner dans une cabane de pêcheur au bord du Rhin ou dans une ancienne station de tram de la capitale? Cet été, tout est possible! Suisse Tourisme propose jusqu’à fin août 2018, une série de 11 pop-up hôtels dispersés dans quelques villes de notre pays. J’ai eu la chance de séjourner dans celui de St-Gall, situé dans la tour d’un ancien pénitencier.

Une expérience unique ! 


Les bains de Dreilinden – Un retour dans le passé 

Je rêvais d’explorer St-Gall ! Cet endroit situé aux confins du territoire dont l’histoire si riche influença même, à une certaine époque, le développement économique de tout un pays m’avait toujours fasciné. 3 heures de train plus tard, j’arrivai dans le ville, apercevant déjà les pâturages verts des collines qui entourent la cité. Sa topologie peut surprendre… et sa largeur aussi. La 8ème ville de Suisse par sa population est en parfaite harmonie avec la nature. Les rosiers fleurissent de partout, le parc de la cathédrale est l’endroit idéal pour pique-niquer lors de sa pause de midi et pour un peu de fraîcheur en fin journée, il suffit de grimper les longs escaliers qui relient le centre ville aux étangs artificiels qui font office de piscine en été. 

Après une rapide visite de la vieille ville, Dreilinden (surnommé également Drei Weihern) fut ma prochaine étape. A l’époque, les femmes, les hommes et les garçons se baignaient dans des endroits séparés pour préserver l’intimité de chacun. De nos jours, les noms subsistent (Frauenweiher, Buebenweiher, Mannenweiher) mais les eaux sont évidemment accessibles à tout le monde. Les étangs du haut de la ville sont empreints d’élégance et de douceur. Un vrai havre de paix, très belle époque ! 

On peut profiter des dernières heures du soleil au Restaurant Dreilinden, qui propose une cuisine terroir étonnamment originale – les végétariens et vegans seront ravis !  

 Dreilinden 
Dreilinden 
 Dreilinden 
Dreilinden 
 Restaurant Dreilinden - Vegan burger 
Restaurant Dreilinden – Vegan burger 
 Walk by night 
Walk by night 

Swiss Urban Sleeping

En plus de la visite touristique, le but de mon séjour à St Gall était bien sûr de tester l’un des 11 pop-hôtels proposé par Swiss Tourisme pour cet été. Mon choix s’est porté sur la tour d’un ancien pénitencier du 19ème siècle, actuellement propriété de l’hôtel Einstein. Situé dans le bâtiment des congrès, la chambre est ultra spacieuse et offre une vue à couper le souffle sur la vieille ville – on se sent presque seul au monde. Quelle chance de pouvoir dormir dans cet endroit où se déroulent d’habitude réceptions et banquets ! Le personnel de l’hôtel fut aux petits soins et fit le nécessaire pour assurer un service sur mesure, car qui dit hôtel unique, dit expérience différente. Ne nous attendez donc pas à un séjour normal. 

 Einstein Hotel - Tower view 
Einstein Hotel – Tower view 
 Einstein Hotel - Room tower
Einstein Hotel – Room tower
 Einstein Hotel - Tower room 
Einstein Hotel – Tower room 
 Einstein Hotel - details 
Einstein Hotel – details 

La visite guidée – Un must ! 

Après un petit-déjeuner gargantuesque, je fus d’attaque pour une visite guidée matinale. Ursula me raconta toute l’histoire (ou presque) et me révéla quelques petits secrets St Gallois: Comment le ville se développa grâce au commerce du lin, pourquoi la bibliothèque abrite la plus grande collection d’ouvrages irlandais, pourquoi les habitants ornent leur sapin de Noël d’une étrange saucisse grillée (!) J’appris également à admirer les magnifiques bâtiments de style Art Nouveau dont les symboles racontent des histoires passionnantes ainsi qu’à comprendre la raison pour laquelle une place rouge fut érigée dans un quartier du centre récemment rénové. 

Impossible de quitter la ville sans visiter la musée du textile afin d’en savoir un peu plus sur ce savoir-faire qui fit sa renommée – Une visite ultra intéressante! 

Authenticité, modernité, singularité, St Gall est une ville contrastée que j’ai adorée découvrir, et un passage obligé si toi aussi tu veux en savoir plus sur l’histoire de la Suisse. 

Plus d’infos:

Liste des Pop-Up hôtels

St Gall Tourisme

Einstein Hôtel

 St Gall - Cathédrale 
St Gall – Cathédrale 
 St Gall - Flea Market 
St Gall – Flea Market 
 St Gall - Les rosiers 
St Gall – Les rosiers 
 St Gall - La Place Rouge 
St Gall – La Place Rouge 
 St Gall
St Gall
 St Gall - Musée du textile 
St Gall – Musée du textile 
 St Gall - Place Rouge 
St Gall – Place Rouge 
 Dans les rues de St Gall 
Dans les rues de St Gall 

Swiss tour – my local curiosities

Looking for Easter break destination ideas ? What better than spring to discover or rediscover the beauty of Switzerland. I braved the cold weather of February to write about places that you might have never thought to experience.

Let’s get back to basics and explore local ! 


ZURICH

What I like the most about Zurich is its contrast between classical architecture and the modern/design twist omnipresent in the popular and newest spots. One of my favorite hotel to spend a weekend in the city offers the right comprise. 

Nestled on top of a hill in kreis 2, B2 Boutique Hotel is an old brewery (former Hürlimann brewery, one of the oldest of Switzerland), recently converted to a modern hotel. Such a blend of urban design, style and elegance yet mixed with history is something rare and very unique to see in Switzerland. Old beer production lines have been converted to create probably one of the highest rated boutique hotels in Zurich. 

SLEEP – in one of the 80 rooms, each one named and designed with love and care. Don’t forget to enjoy the complimentary Hürlimann beers of the mini bar. 

EAT – at the lobby restaurant, surrounded by more than 30,000 books and enjoy this unique atmosphere ! 

ENJOY – the thermal baths in gigantic wooden basins and the fabulous view over the city from the rooftop pool. 

Nearby:

CAFE HENRICI: Indulge yourself with a delicious coffee in the heart of the old town. The place is cosy and ideal for an afternoon get together or a late breakfast/brunch. 

CAFE FRANZOS: A tiny cafe that you can’t miss ! This french inspired place is the perfect spot to enjoy a tasty crêpe or a tarte tatin. No excuse for a stylish quick lunch option. 


INTERLAKEN

Continue your journey through Switzerland by taking the train on the way to the very touristic Interlaken. Touristic but rarely explored by locals. What a pity, Thoune’s lake is probably one of the most amazing wonder of central Switzerland. Take a break and enjoy the emerald green color of its water as well as its unique « Belle Epoque » atmosphere. 

Victoria Jungfrau Grand Hotel & Spa

Sitting close to the edge of the lake is the Victoria Jungfrau Hotel. If there ever was a place to put the next movie version of  « Shining” or “And Then There Were None” then this is the one. Decorated in « Belle Epoque » style, this 150 years old hotel is more than just a beautiful building, it offers a wide selection of recreational facilities such as pools, spa, sauna, billard and even tennis courts. 

SLEEP – in one of the deluxe junior suite VJ club rooms overlooking the Alps. Recently renovated, these rooms are spacious & cosy, and the elegant white and grey interior is a bliss for design lovers. 

EAT – in one of the two hotel’s restaurants: the prestigious « La Terrasse » restaurant (15 Gault Millau points) or the newly opened Italian restaurant « Sapori ». 

ENJOY – the 5,500-square-meter spa ranked as one of the most beautiful of Switzerland. For having tested it, it truly deserves its recognition. 

Nearby:

The region of Interlaken offers a wide range of activities such as cruises on either Thoune’s or Brienz’s lake, visiting the mysterious St Beatus caves or enjoying the view over the three world-famous summits Eiger, Mönch & Jungrau, from the easily accessible Harder Kulm. 


BERN – FRIBOURG

Last stop of your swiss trip: the capital city and its sister, Fribourg, located only 20 minutes away by train. Both cities are true architectural gems and easily explorable in one day. Spend time to admire the fascinating medieval arcades of Bern’s old town, as well as the unique gothic atmosphere of these two mystical cities. 

Book a room at Schweizerhof hotel in Bern. This historical place where numerous of celebrities stayed at is ideally located right next to the train station. Known for its first-classe service, this prestigious hotel is the perfect spot for a practical and relaxing stay. 

SLEEP – in one of the 99 stylish rooms. The warm design and furniture make you feel at home. 

EAT – at Jack’s brasserie, the legendary restaurant of the hotel. Breakfast time is your chance to fully enjoy the vintage ambience of this old-time brasserie.

ENJOY – the spa facilities or the wonderful view over the city’s roofs from the sky terrace. 

Nearby in Bern: 

EINSTEIN CAFE : One of my favorite cafe in Bern’s old town. You might even have the chance to visit Einstein’s former apartment in the same building… 

In Fribourg: 

LES TRENTENAIRES: I tried the brunch and I loved it ! Excellent value for money and a great choice of local beers ! One of the best place in Fribourg. 

CAFE DU BELVEDERE: Located in one of the oldest building of Fribourg’s old town, this secret spot offers a breathtaking view over the city, as well as a great selection of local beers and other handmade sweet indulgences.

Looking for a fun activity in Fribourg ? The chocolate factory « Fleur de Cacao » organizes customized workshops in various languages. I made my own Easter bunny and learned a lot about chocolate making. Definitely a must if you wish to spend a good time with your loved ones. More infos: Fleur de Cacao

Mon séjour à 2222m d’altitude

Zermatt fait toujours son petit effet: Un village coupé du monde, uniquement accessible en train, un décor de carte postale au pied du somptueux Cervin (aka la montagne Toblerone) et surtout une atmosphère authentique, loin, très loin de la (trop) guindée St Moritz. Zermatt c’est un bol d’air frais qui nous renvoie aux plaisirs simples de la montagne, une destination unique qui charme nos yeux rêveurs. 


Mais ce jour-là, je ne me suis pas arrêtée aux 1608m de Zermatt. Non. L’établissement qui m’hébergeait se situait à 2222m exactement. 20 minutes à bord du Gornergratbahn (le train à crémaillère le plus haut et le plus ancien d’Europe) sont nécessaires pour accéder à Riffelalp, la deuxième station intermédiaire. Rien que le voyage vaut déjà le déplacement. On s’émerveille devant l’impressionnante forêt d’aroles et la neige, qui semble être, ici, éternelle. 

Visiblement, je n’ai pas été la seule séduite par l’emplacement idyllique de l’hôtel. Le lieu a notamment servi de tournage pour quelques scènes de l’excellente série britannique The Night Manager, avec Tom Hiddleston et Hugh Laurie :) On reconnaît même au début du trailer le fameux train que vous prendrez pour rejoindre le village… 

Malgré sa notoriété cinématographique, le Riffelalp est un établissement avant tout familial, idéal pour ceux qui recherchent la proximité avec les pistes l’hiver, ou de jolies promenades en été. Autre atout, et pas des moindres: sa vue ! Quel plaisir de s’endormir/se réveiller avec ce sommet si imposant ! 

Bien qu’isolé, Riffelalp offre une super palettes d’activités: un spa énormissime (je n’avais encore jamais vu ça…), une salle de billard et même deux pistes de bowling ! Logique, les clients y séjournent en général plusieurs jours, il faut bien savoir les divertir. 

Autre singularité de l’hôtel: sa décoration. Tantôt culte aux moutons, tantôt cabinet de curiosités, le design intérieur étonne par son originalité. Parchemin, cristaux de roche et livres sont savamment éparpillés à travers les pièces et couloirs, de quoi égayer notre curiosité tout le séjour durant…

Plus d’infos: Riffelalp Resort 2222m

SIHH 2018 – Nouveautés et tendances pour elle

L’édition 2018 du SIHH s’est achevée sur un franc succès. Résolument tourné vers le digital, le salon de la haute horlogerie a choisi de se moderniser en proposant cette année différentes formules, tel que le « SIHH Live » qui proposait des conférences et des rencontres dans un auditorium semblable à un plateau TV, et retransmis notamment sur l’app SIHH2018, une autre nouveauté, qui servait également d’agenda pour mes rendez-vous presse. Les réseaux sociaux et le fameux hashtag #SIHH2018 furent largement sollicités durant toute la durée du salon, prouvant que le digital est un média de communication toujours plus important. 

Mais le SIHH c’est avant tout le rendez-vous incontournables des acteurs de la haute horlogerie, et une opportunité, pour nous rédacteurs, de découvrir en avant-première les produits des nouvelles collections ainsi que les multiples innovations qui, pour la plupart, ont nécessité plusieurs mois, voire plusieurs années de développement. Des aboutissements qui rendent hommage au savoir-faire de tout un pays et qui repoussent chaque année les limites de cet art si particulier. 

Consciente que l’horlogerie s’adresse avant-tout à un public masculin, j’ai souhaité partager avec vous mes créations féminines préférées. Car oui, il existe également de très belles pièces qui allient élégance, raffinement et technicité pour nous les filles ! Voici ma sélection: 


PANERAI LUMINOR DUE 3

Panerai nous avait habitué aux pièces imposantes, qui conviennent, il faut le dire, difficilement aux poignets féminins. Cette année, la maison nous surprend en dévoilant ce modèle de la Luminor Due en taille 38mm. Une mécanique automatique au cadran ivoire luminescent (l’effet pailleté est irrésistible), agrémentée d’un bracelet bleu layette. Ma pièce coup de coeur de ce salon.

Plus d’infos: Panerai Luminor Due 38 mm

PIAGET EXTREMELY LADY

Délicatement féminine, la montre-bijou Extremely Lady de Piaget est d’un ravissement pur. La boîte ovale rappelle les tendances des années 60 tandis que le bracelet en or façon martelé est l’exemple parfait du savoir-faire de la maison en la matière. On craque par ailleurs pour la campagne fraîche & glowy de la marque pour cette saison, qui met en scène le mannequin Doutzen Kroes au milieu de couleurs estivales. 

Plus d’infos: Piaget Extremely Lady

A. LANGE & SÖHNE – LITTLE LANGE 1

Fidèle à sa sobriété et classe légendaire, la marque allemande propose en ce début d’année trois nouvelles versions pour compléter sa collection Little Lange 1. Des pièces soignées au cadran guilloché avec toutes les fonctions propres à la haute horlogerie: un mouvement automatique, un indicateur de réserve de marche, une phase de lune et une grande date avec chiffres sautants. 

Plus d’infos: A. Lange & Söhne

PARMIGIANI KALPARISMA NOVA GALAXY 

On se noie presque à l’intérieur de son cadran tant la profondeur de son aventurine est remarquable. Un bleu nuit, parsemé d’éclats cuivrés, orné d’une lunette sertie de diamants (totalisant plus de 2.2 carats), Kalparisma Nova Galaxy est une pièce qui ne passe pas inaperçue. Sa forme « tonneau » lui confère un look résolument vintage et son mouvement automatique prouve qu’elle est non seulement raffinée mais également compliquée. 

Plus d’infos: Parmigiani

IWC COLLECTION DES 150 ANS

Pour fêter les 150 ans de sa manufacture, célébrés en grande pompe lors du gala annuel de la marque (avec la présence de nombreuses célébrités telles que Bradley Cooper, James Marsden, Cate Blanchett, Adriana Lima, etc.), IWC Schaffhausen a révélé 27 pièces en édition limitée provenant des différentes collections. Ma préférée: le modèle Da Vinci automatic phase de lune et son magnifique cadran laqué (qui fait penser à de l’email) doté de discrètes aiguilles bleues. Le mariage or rose et cuir noir lui confère un charme délicieusement nostalgique. 

Plus d’infos: IWC Schaffhausen 

CARTIER LIBRE

Cartier libre c’est une collection de 5 modèles métamorphosés, qui rendent hommage à la classique « Baignoire », dessinée en 1906. Des gardes-temps artistiques, aussi excentriques que les oeuvres de Dali, qui flirtent avec la haute-joaillerie. Interdite, étoilée, infinie, débordante ou même écrasée (crash radieuse), chaque pièce interpelle de par sa créativité. Une originalité qui fait du bien ! J’ai adoré découvrir également la superbe montre Panthère, qui fait le buzz depuis cet été. Une pièce ultra-féminine dont le bracelet enrobe le poignet à la perfection. 

Plus d’infos: Cartier

Un grand merci à Florence Jacquinot, qui a joué son rôle de « grande soeur » à la perfection durant le SIHH en partageant sa passion pour l’horlogerie avec moi, et qui figure sur l’image principale de cet article :) 

J’ai testé: être touriste dans son pays !

Vous avez probablement déjà pu constater ma passion pour la Suisse. Depuis l’ouverture de mon blog, j’ai eu la chance de découvrir de nombreuses régions de mon pays qui m’étaient encore inconnues et j’apprécie tout particulièrement sa diversité dans les paysages, dont la beauté est appréciable autant en été qu’en hiver. Octobre et ses couleurs orangées m’ont donc convaincu de goûter aux plaisirs de la charmante ville de Montreux et de son Palace pour deux petites journées.

Séduite par la cuisine andalouse du célèbre chef espagnol étoilé Dani Garcia venu spécialement à l’hôtel pour deux soirées exclusives, j’ai débuté mon séjour en goûtant à l’exceptionnelle énergie dont fait preuve le Fairmont Montreux Palace pour proposer et organiser des évènements originaux tout au long de l’année. Mais l’établissement est également réputé pour son temple du bien-être, un espace SPA de plus de 2000m2 idéal pour un weekend détente. Le soin revitalisant aux huiles essentielles testé ce jour-là fut particulièrement bénéfique et très bien exécuté…

Plus d’infos à propos de l’hôtel et du spa: http://www.fairmont.com/montreux/

Afin de profiter au mieux de la région et de son lac, Montreux Riviera tourisme avait organisé des billets pour la fameuse balade en CGN (Compagnie générale de navigation sur le Lac Léman). Et c’est comme ça que je me suis retrouvée à bord d’un bateau belle-époque, à sillonner les bords du lac en compagnie de retraités suisse-allemands et de curieux touristes asiatiques :)

Première étape : Château de Chillon

C’était la première fois que je l’approchais d’autant près ! Un château moyenâgeux qui fait rêver tous les passionnés de l’époque médiévale et qui impressionne par son emplacement stratégique et idyllique – Il est sur ma liste depuis des lustres ! Promis, la prochaine fois je m’arrête.

Plus d’infos: https://www.chillon.ch/

Deuxième étape : Le Valais

Changement de décor. A l’approche du Bouveret, la nature se dévoile. On longe une longue promenade de roseaux qui ressemble à un gigantesque marais. J’apprends après coup qu’il s’agit de la réserve naturelle des Grangettes, un site qui attire une faune et une flore très diversifiées, parmi elles plus de 60 espèces d’oiseaux ainsi que 27 espèces de libellules, mais également des grenouilles et des castors.

Plus d’infos: https://www.pronatura-grangettes.ch/

Troisième étape : Un village hors du commun    

Le bateau continue sa croisière en direction de Saint-Gingolph, une commune partiellement valaisanne qui doit sa réputation à sa frontière unique avec la France. En effet, le village est coupé en deux depuis 1569 !

Dernière étape : Vevey

Petite sœur de Montreux, Vevey est une des perles de la Riviera qui a compté parmi ses habitants l’illustre comédien Charlie Chaplin. Et justement, le Musée Chaplin a ouvert ses portes l’année passée… il ne faut absolument pas le louper car il réserve bien des surprises. Prévoyez large, un après-midi entier est nécessaire pour le visiter. 

Plus d’infos: http://www.chaplinsworld.com/

On peut compléter l’expérience croisière CGN en s’offrant un délicieux repas sur le ponton supérieur. Voilà une jolie promenade à réaliser cet automne en famille, en couple ou avec des amis! Plus d’infos: http://www.cgn.ch/

Photos:  http://mailysfortune.com/

Découvrir la Perle de l’Adriatique

Partir en Croatie c’était une première pour moi. Et j’avais hâte ! Hâte de découvrir une toute petite partie de cette Europe de l’est encore bien trop méconnue (je n’avais jusqu’à présent uniquement visité Budapest) et de me laisser transporter par l’énergie presque mystique des cités impériales de l’Europe du moyen-âge. De Dubrovnik, je ne connaissais au préalable que les couleurs aux nuances ocrées de sa vieille ville, et surtout son surnom majestueusement révélateur de Perle de l’Adriatique. 


Jour 1

Nous sommes arrivés ce dimanche soir du mois d’août dans la cité de Dubrovnik, après une longue et malencontreuse attente à l’aéroport de Zurich, ce qui ne fit qu’accroître notre sentiment d’excitation à l’idée de profiter du soleil de Croatie! Nous séjournerons ma soeur et moi, ainsi que la petite équipe de blogueurs, choisie par Hoteplan pour découvrir cette nouvelle destination proposée par le tour opérateur, à l‘hôtel Rixos Libertas, durant les 4 prochains jours. 

Je me suis réveillée très tôt ce lundi matin pour contempler la vue depuis ma terrasse qui surplombe la mer Adriatique. Quel calme ! Le soleil déjà levé scintille dans les vagues qui s’écrasent doucement contre la baie escarpée. Le souffle du vent promet une journée chaude et humide. Et à raison… il fera 38 degrés ce jour-là. 

Aujourd’hui, j’ai promis à ma soeur une visite guidée sur thématique de « Game of Thrones« , la fameuse série qui a donné à la ville une dimensions internationale. De nombreux fans viennent depuis quelques années découvrir les lieux de tournage de leur série préférée. Une récente popularité qui ne plaît que moyennement aux indigènes de cette petit cité de 40’000 habitants. D’autant plus qu’avec l’explosion du tourisme des bateaux de croisière, Dubrovnik reçoit près de 10’000 visiteurs par jour (!). Une situation qui va, à coup sûr, mettre en péril un patrimoine vieux de plus de mille ans, et qui est heureusement au centre de l’attention des autorités locales qui recherchent actuellement des solutions pour préserver la ville du tourisme de masse. 

Nous commençons le tour par une visite du Fort Lovrijenac, un édifice imposant qui offre une vue plongeante sur la vieille ville et la muraille qui l’entoure. De quoi se rendre compte de la position stratégique qu’occupait Dubrovnik à l’époque, lorsqu’elle dominait le commerce maritime de la mer Adriatique, en concurrence directe avec une certaine République de Venise… 

Après une bonne partie de la matinée à découvrir cette petite merveille, nous décidons de faire abstraction de la visite de la vieille ville en pleine heure de pointe pour goûter à la gastronomie locale. Nous sommes tombées sous le charme de la terrasse, visiblement très appréciée des locaux, de la Taverne Sesame. Une bonne adresse qui se trouve un peu à l’écart de la vieille ville mais facilement accessible à pieds.

Plus d’infos: The Sesame Tavern

“Mon astuce pour échapper à la horde de touristes qui envahissent la ville: Se lever tôt pour arpenter les rues de la veille ville, ou profiter de la découvrir au coucher du soleil !”

Nous rejoignons par la suite le groupe pour la dernière excursion de la journée: L’Arboretum de Trsteno. Un lieu magique, reconnu comme étant l’un des plus vieux jardins botaniques du monde, à 15 minutes en voiture de Dubrovnik, qui ravira autant les amateurs de la série que les amoureux de la flore. La journée se termine par un buffet étonnement très gourmand proposé par l’hôtel Rixos Libertas. Un très bon point pour cet hôtel relativement grand, ciblant principalement le tourisme balnéaire. 


Jour 2

Après une matinée dédiée au farniente et au bronzage, nous décidons de prendre un peu de hauteur, afin d’admirer la vieille ville de Dubrovnik depuis le Mont Srd (non, ce n’est pas une abréviation, la montagne s’appelle bien Srd). Malgré le prix de l’aller-retour en téléphérique un brin décourageant, la vue depuis le sommet est époustouflante ! Quel bonheur d’admirer le contraste entre les toits en brique orangée de la ville et l’eau bleue pénétrante de la mer. Depuis le sommet on aperçoit également une partie de la Bosnie et du Monténégro, deux pays voisins à la Croatie dont la frontière est presque tangible. 

On choisit ce jour-là de contempler le coucher de soleil dans les rues aux pavés usés par la temps (et glissants! Attention aux talons !) de la vieille ville, un verre de Prosecco rose à la main. La majorité des touristes a déjà disparu, et la ville retrouve une harmonie presque apaisée. Le restaurant choisi pour le repas du soir propose une cuisine traditionnelle bosniaque, à la réputation à la hauteur de son ranking Tripadvisor. Carte de qualité et sympathie du personnel (Plus d’infos: Restaurant Taj Mahal


Jour 3

Interdiction de voyager en Croatie sans goûter aux plaisir de la mer. Notre petite équipe de blogueurs embarque aujourd’hui à bord de deux magnifiques voiliers, destination inconnue. Maro le capitaine fait une première escale non loin d’une paroi rocheuse qui dévoile une cave, explorable en nageant seulement. Tout le monde en profite pour se rafraîchir. L’eau est claire, les petits poissons frôlent mes jambes et je renoue avec un bonheur très simple, en phase avec ce quatrième élément si salé de l’Adriatique. 

Pause de midi pour la deuxième escale. Nous débarquons sur l’ìle de Sipan, la plus grande de l’archipel des Elaphites. Nous nous attablons au restaurant le plus proche de l’entrée du port. Un établissement sans chichis au nom de Stara Mlinica, qui cuisine le meilleur steak de thon jamais mangé ! Wow ! Nous repartons sur notre voilier pour profiter du doux clapotis de la mer qui nous berce jusqu’à notre retour au port. 

Le soir nous décidons de retourner en vieille ville afin d’admirer le coucher du soleil depuis les remparts datant du 13ème siècle. Pour faire le tour de la ville, il faut compter deux bonnes heures (et de bonnes chaussures). Une balade à faire absolument, avant de redescendre au milieu des cafés, restaurants et autres échoppes qui peuplent la cité. Après quelques recherches (il est conseillé de réserver pour le repas du soir), nous optons pour le charmant Villa Ruza Old City Bistro pour notre dernière soirée à Dubrovnik. Une cuisine locale gastronomique dans un cadre romantique – très recommandable.  


Jour 4

Notre voyage s’achève aujourd’hui. J’avoue être déjà nostalgique de quitter cette petite merveille qu’est Dubrovnik. J’ai été transportée ces derniers jours par l’atmosphère magique de la cité et par le souffle calme et épuré de la mer qui la borde. Un peu égoïstement, j’espère que la perle se réfugiera dans son coquillage pour se protéger contre les affres du temps et des hommes, pour qu’elle puisse continuer d’illuminer encore longtemps les rives de l’Adriatique. 


CONCOURS

Si la découverte de la Croatie te tente, participe au concours organisé par Hotelplan ! Un voyage à Dubrovnik d’une valeur de CHF 2000.- est à gagner ! 

Pour jouer, c’est par ici

Münster et son Skulptur Projekte

Imaginez une ville verte à la végétation dense, des habitations en brique un peu bourgeoises, un petit lac au nom très simple, des toits découpés de façon particulière. Regardez d’un peu plus près et vous verrez trois balles blanches entreposées dans un parc, de grandes cheminées en aluminium, un vieux monsieur à moustache enveloppé dans du papier journal, une cabane en miroirs érigée au milieu d’un chemin forestier, un camion abandonné devant l’entrée d’un musée….

L’art moderne, et l’art tout court par définition, confronte le spectateur à sa propre notion de l’esthétisme, libre arbitre de juger, par ses expériences, sa culture, son éducation, la symbolique d’une œuvre, lui offrant une étonnante dimension universelle à la saveur souvent déroutante. Le Skulptur Projekte, me confronta, lui, durant deux jours à une passionnante sélection de créations, aussi subtiles qu’intrigantes. Une promenade ludique, similaire à une chasse au trésor, invitant le spectateur à trouver et reconnaître les œuvres parsemées un peu partout dans la ville, à vélo ou à pieds. La belle surprise de cette balade n’étant toutefois pas l’objet en particulier, mais la manière dont ces derniers sont intégrés dans le paysage, ce qui me valut de me questionner plus d’une fois si l’objet que je voyais faisait effectivement partie de l’exposition où s’il était simplement un fruit du hasard…

C’est la 5ème fois que se déroule le Skulptur Projekte à Münster. Initiée en 1977, l’exposition prend vie tous les 10 ans et a pour but de rendre accessible l’art au plus grand nombre, en le propulsant sur la scène urbaine. 

Plus d’infos: Skulptur Projekte 2017

En se promenant, on découvre également la beauté d’une ville (encore) relativement méconnue du grand public. Münster est située dans le nord de l’Allemagne, à quelques kilomètres de Düsseldorf dans la « Rhénanie-du-Nord-Westphalie ». Cité estudiantine et bourgeoise, on y compte 80’000 vélos pour 300’000 habitants, ce qui fait d’elle une des capitales écologiques d’Europe. Presque entièrement détruite durant la seconde guerre mondiale, Münster a reconstruit son impressionnant patrimoine gothique à l’identique et on peut admirer ses étonnants toits découpés lorsqu’on parcourt le centre-ville.

L’attrait principal de la ville ne réside cependant pas dans son architecture, mais plutôt dans le « Landesmuseum für Kunst und Kulturgeschichte », un musée parfaitement mis en scène, qui excelle dans l’art d’organiser et de présenter ses œuvres. On s’émerveille devant les pièces colorées qui se succèdent, où s’exposent des œuvres allant du moyen-âge jusqu’à l’époque contemporaine, pour finalement arriver dans le bâtiment dédié à l’art moderne, aux murs d’un blanc limpide hautement symboliques.

Plus d’infos: LVM Museum

Pour terminer ce séjour artistique, on ne peut quitter Münster sans goûter à sa gastronomie. A l’occasion du Skulptur Project, le restaurant Chesa Rössli de l’hôtel Mövenpick Münster propose un menu cinq plats inspiré par quelques oeuvres exposées dans la ville. Une expérience culinaire étonnante (coup de cœur pour le dessert !), qui allie originalité et excellent choix des vins. L’hôtel Mövenpick est également un point de départ idéal pour explorer la ville et offre à ses clients une expérience hôtelière sans pareil propre à ses établissements. 

Plus d’infos:

Mövenpick Hôtel Münster

Offre Skulptur Projekte 2017

 


SOCIAL MEDIA CHALLENGE – GIVEAWAY

Be part of the unique competition « I Am The Artist » and share your best picture with your favorite sculpture in your hometown, during a trip or during the Sculpture Projects in Münster or of your favorite « Sculpture » dish served in one of the Mövenpick Restaurants. Post it on Facebook or Instagram with the hashtag: #SculptureMovenpick and win great prizes: 

1) 2x overnights at the Mövenpick Hotel Stuttgart + Musical « Bodyguard »

2) 2x overnights at the Mövenpick Hotel Munich + Philharmonie Gasteig

3) 2x overnights at the Mövenpick Hotel Berlin + Chamäleon Theatre

Raffinement vôtre, mon séjour au Beau-Rivage Palace

Luxe et raffinement sont les mots qui résonnent, aussitôt la porte du Palace franchie. Impossible de ne pas s’extasier devant l’élégante architecture de l’un des plus beaux hôtels d’Europe, qui accueille depuis 1861 d’illustres hôtes, tels que Victor Hugo, Charlie Chaplin ou encore Coco Chanel…

 Un weekend au Beau-Rivage de Lausanne est une expérience inoubliable, qui nous transporte hors du temps, comme semblent nous le rappeler les innombrables documents du siècle passé, rédigés à la main par d’anciens employés de l’hôtel et accrochés dans les couloirs qui mènent jusqu’aux chambres.

Pas le temps de rêvasser dans le lobby ! L’accueil ultra-professionnel prend les choses en mains et m’accompagne au 3ème étage pour me faire découvrir la chambre qui m’a été attribuée. Je remarque tout de suite un détail intéressant. Toutes les chambres ont des clés! Des vraies! Une tradition que l’hôtel semble conserver avec fierté, car elles sont toutes accrochées à la réception, comme à l’époque.

La chambre est épurée, sans luxe ostentatoire, mais extrêmement bien conçue. Les tons beiges et grèges se mélangent à merveille avec les quelques touches de blanc minutieusement apportées, telle que la magnifique orchidée qui sépare le lit de la vue à couper le souffle.

Non, décidément, un séjour au Beau-Rivage ne serait pas parfait sans l’horizon qui se dégage sur la beauté du Lac Léman et le reflet des Alpes dans ce dernier lorsque le temps le permet.  

A peine le temps d’immortaliser le décor (j’ai testé pour la première fois la fonction « vidéo en direct » de Instagram) que je dois déjà filer. Direction le Spa « Cinq Mondes » pour un chignon express, parfaitement exécuté par les mains expertes de Giovanni, le nouveau coiffeur résident du Palace. Un génie de la chevelure au cœur grand comme ça, qui prendra tout le temps nécessaire pour réaliser la coupe parfaite. 

Le lendemain, finale de l’Open d’Australie oblige (OUI FEDERER), le lever fut matinal, mais interdiction de louper le petit-déjeuner, d’autant plus s’il s’accompagne d’un magnifique soleil, comme ce fut le cas ce jour-là! La salle du repas, que l’on peut comparer à une grande véranda, offre une vue dégagée sur le parc de l’hôtel, parfaitement entretenu, et propice à de jolies balades (.. et de jolies photos)! 

Et finalement, si c’était cela le vrai luxe? Se laisser aller, se reposer, profiter de l’instant présent, oublier sa routine… Le Beau-Rivage est un écrin de douceur bercé par une tendre nostalgie. Et lorsque notre séjour se termine, on ne peut s’empêcher de soupirer, en espérant y retourner le plus vite possible.

Plus d’infos: Beau-Rivage Palace

Le forfait St Valentin pour les amoureux: 

http://www.brp.ch/fr/forfaits/les-forfaits/vue/article/forfait-saint-valentin-2.html?no_cache=1

Edimbourg « La Royale » – Immersion dans la capitale écossaise

Royal est l’adjectif approprié, cela ne fait aucun doute. Visiter Edimbourg c’est s’immerger dans l’histoire de son passé et de son présent, c’est admirer son décor atypique, c’est revivre les évènements qui forment sa légende avec la même passion et la même fougue…

Mon itinéraire conseillé pour un long weekend dans la magnifique capitale écossaise: 

1er jour: 

Pour commencer, il suffit de trouver la bonne manière de découvrir la ville, afin de trouver ses repères au plus vite. Mon conseil: S’offrir une visite guidée ! Le meilleur moyen de connaître l’histoire d’Edimbourg à travers des anecdotes drôles et passionnantes (les guides sont géniaux!). La visite durant en général 3h, il est nécessaire de prévoir de bonnes chaussures et des habits chauds, car tout se passe à l’extérieur. J’ai testé le Free Walking Tour by Sandemans et le recommande pour les personnes avec un bon niveau d’anglais. Le principe est sympa: le tour est gratuit et libre à vous de donner ce que vous pensez être correct à la fin. 

Profitez de l’après-midi pour vous promener dans le Royal Mile – la longue rue qui vous emmène jusqu’au château qui surplombe la ville (visite possible avec Sandemans également), et arrêtez-vous dans le Old Town Bookshop du 8, Victoria Street, afin de dégoter un vieil exemplaire de votre livre favori ! Juste à côté et dans la même rue, le restaurant Howies est idéal pour une pause « lunch » ou le repas du soir. 

2ème jour: 

Si la météo est propice, revêtez de bonnes chaussures et dirigez-vous vers Calton Hill afin d’admirer son panorama. La montée est courte et facile. Redescendez ensuite en direction du Palais de Holyrood, résidence de la Reine d’Angleterre lors de ses voyages en Ecosse et également l’un des lieux de tournage d’une de mes séries préférées: Outlander. 

 Calton Hill Calton Hill

Pour une vue à 360° degrés sur la ville, obligation de monter sur Arthur Seat. Une super balade à faire absolument avec à la clé, la possibilité d’admirer la ville et apercevoir la mer au loin. C’est magique (encore plus avec un coucher de soleil).

Le soir, réservez dans le restaurant Lovage, une petite merveille qui propose de très bons (et beaux) plats de saison. Laissez-vous surprendre par le menu ! 

Terminez la soirée par un verre dans l’un des nombreux bars de la rue animée de Cowgate.

 Lovage  Lovage 

3ème jour:

Le dernier jour, on s’éloigne légèrement du centre en direction de Dean Village, un quartier minuscule à l’allure d’un décor de cinéma. Parfait pour une pause photo. Après une courte visite, en route pour la Scottish National Gallery of Modern Art, où les deux magnifiques bâtiments d’expositions se font face. Il est utile de préciser que tous les musées de la ville sont gratuits! Une particularité que l’on peut souligner et qui ne se trouve pas dans toutes les capitales.  

 Dean Village Dean Village

L’après-midi, on se dirige du côté de Stockbridge, un quartier un brin alternatif aux multiples boutiques vintage. On s’arrête dans la boutique Coco Chocolatier pour déguster l’une des nombreuses créations originales, telles que Earl Grey & Bergamote, datte & gingembre, et épices du haggis (la spécialité écossaise). Mention spéciale à leur packaging ! 

Interdiction de quitter Edimbourg sans la visite guidée de nuit dans un cimetière (oui, vous avez bien lu) ! Une attraction plus que recommandable qui vous fera frissonner. Vous en apprendrez un peu plus à propos des nombreux fantômes qui peuplent la ville et du fameux poltergeist… ou peut-être vous perdrez-vous dans les galeries souterraines abandonnées à présent, mais qui étaient à l’époque utilisées par les contrebandiers et autres marchands de cadavres.

On repart de la ville avec une seule idée: Découvrir les Highlands au plus vite et tester la nouvelle destination desservie par EasyJet: Inverness ! 

 Stockbridge Stockbridge