Club Med Gregolimano vue golf d'Eubée Olea Lounge

On The Beach Festival – Semaine musicale au Club Med

Le mois de juin. Le calme avant la tempête. L’entre-saison idéal pour tester un tout nouveau concept en lien avec la stratégie actuelle du Club Med, celle de rajeunir sa clientèle et de proposer des expériences toujours plus exclusives.

Retour à Gregolimano

C’est en étroite collaboration avec Premier Amour, producteur et organisateur du festival Cabourg Mon Amour, célébré tous les ans depuis 2012 en Normandie, que Club Med organisa en un temps record On The Beach Festival. Et pour cette première édition, l’expert en vacances tout compris choisit le cadre enchanteur du site de Gregolimano, un resort 4 tridents niché sur la presqu’île d’Eubée en Grèce, que j’avais déjà eu la chance d’expérimenter l’année dernière – l’article est à retrouver ci-dessous.

Le décor planté, Club Med annonça la programmation. 4 jours. Une sélection de 12 artistes français. 4 scènes à la configuration unique. Et de mon côté, j’étais impatiente à l’idée de participer pour la première fois de ma vie à l’intégralité d’un festival…


On The Beach Festival

Ma culture musicale se résumant pratiquement au néant, l’unique artiste prévu au programme qui m’était familier s’avéra être Polo & Pan, dont le tube « Canopée » figure sur ma playlist depuis 2018 (chanson qui m’avait probablement été recommandée par l’algorithme ultra performant de Spotify…). Révision oblige, je téléchargeai quelques jours avant la playlist du festival afin de paraître un peu moins ignorante lors de l’inévitable « et toi tu connais qui? ». Conclusion: la semaine s’annonçait électrique et riche en découvertes.

Yuma Guma lança les festivités sur la scène de La Piscine, l’endroit idéal pour rassembler vacanciers et fans de musique qui firent le déplacement. Le trio brouille les pistes et mélange les genres. Disco, électronique, acid house, une belle mise en bouche pour entamer ce marathon musical.

C’est Napkey qui inaugura la scène du Cap la deuxième journée. Un lieu où le coucher du soleil flirte avec l’eau turquoise du golfe d’Eubée. L’endroit idéal pour se laisser transporter par les sons rétro-futuristes de ce couple d’artistes venu de l’espace, ou presque. C’est lunaire et complètement décalé. Un vrai coup de coeur. Et puis Alice et Moi enflamma la plage de ses tubes chantants aux paroles bon enfant. Une boule d’énergie que le public apprécia énormément.

Redécouvrir le Club

L’année passée j’avais testé le ski nautique, le tennis handicap et j’avais découvert le merveilleux site des Météores lors d’une excursion mémorable. Cette fois-ci, j’ai décidé de profiter du cadre fantastique de Gregolimano et des activités sportives quotidiennes. Qu’on se le dise, c’est surtout pour cela qu’on aime le Club Med! Je me suis donc remise au tennis après pratiquement une année hors des courts, j’ai participé à une session de renforcement musculaire à l’ombre des pins et à un cours d’aquagym. Le site de Gregolimano est également le point de départ idéal pour explorer des terres d’histoire et de mythologie: une balade en bateau, une escale dans le petit village de Saint Georges pour déguster de délicieuses anchois grillées (ça passe même à 10h le matin…), se rafraîchir dans les petites criques de l’île sauvage et préservée de Monolia.

Autre nouveauté cette année, l’ouverture du restaurante gastronomique Olea Lounge, avec pour toile de fond les eaux tranquilles de la Méditerranée. Située à deux pas de ma chambre, j’ai fait de cette terrasse suspendue mon home office matinal durant tout le séjour. Un vrai havre de paix pour épicuriens.

Macadam Crocodile… et Polo & Pan

Mercredi soir. Dernière journée du festival. Le soleil disparaît derrière les montagnes tandis que Macadam Crocodile électrise le public de ses rythmes nostalgiques. On retient son souffle. Le groupe enchaîne les morceaux. Ils sont presque en transe. Une courte promenade dans la pinède avant d’enchaîner avec l’ultime performance. Et Canopée résonne encore sur le teck de La Piscine…

Costa Navarino – Calme et Volupté

En juin 2018, Swiss inaugurera la ligne directe Genève – Kalamata, l’occasion de se laisser séduire par la partie sud-ouest du Péloponnèse, une destination à part entière du nom de Costa Navarino, qui ravira les épicuriens et les amateurs de contrées éloignées & préservées.

Récit de mon séjour dans ce petit paradis grecque où authenticité et nature étaient au rendez-vous. 


Une destination eco-friendly & responsable

La première chose que l’on remarque lorsqu’on arrive au Westin Resort, c’est l’odeur du jasmin qui flotte dans l’air. Une odeur tendre et chaleureuse qui nous invite à la détente. Fière de sa nature flamboyante, Costa Navarino a choisi de cultiver sa verdure et autres plantes aromatiques dans les jardins de ses deux hôtels, The Westin Resort & The Romanos, pour que tout le monde puisse profiter des couleurs des fleurs. 

La destination se différencie des autres sites touristiques grecques par sa volonté de préserver ses paysages et son authenticité. Se développer de manière responsable fait partie du quotidien et chaque petit effort est grandement apprécié, autant par les clients que par les indigènes. Production de son huile d’olive, consommation de produits locaux, préservation de la bio diversité, les initiatives sont nombreuses et diverses. 

Le site est si vaste que l’on s’y perd facilement. Petit conseil, téléchargez l’application « Costa Navarino » sur votre portable pour vous aider à vous repérer – au début ce n’est jamais facile, surtout la nuit ! 

Pour les épicuriens

Partir à Costa Navarino c’est aussi découvrir une région au riche passé historique. A quelques minutes du resort, la visite du joli village de Pylos et de ses ruines datant de la période mycénienne est l’excursion idéale. Obligation de passer par la surprenante plage de Voidokilia, en forme d’Oméga, pour le coucher du soleil ou une promenade le long de ses dunes.

Si vous raffolez de la cuisine méditerranéenne, vous allez être servis. Le site comporte 13 restaurants, proposant des mets différents toujours à base de produits frais et locaux. Mes préférés: le restaurant Flame, qui surplombe l’impressionnant parcours de golf, dont les spécialités de viande sont délicieuses et surtout le bar-restaurant de plage Barbouni, au design si particulier…

Pour les plus curieux, des cours de cuisine organisés par deux grand-mamans grecques dans une petite maison en pierre proche de Pylos sont organisés sur demande. J’ai adoré cette expérience super conviviale (et dansante…). 

Repos & activités sportives  

Malgré ses nombreuses chambres (le resort en compte 400), l’aménagement du site est propice à l’intimité. Une piscine privative et chauffée est même inclue dans la plupart d’entre elles – et ça, c’est vraiment le bonheur ! En ce qui concerne les activités sportives, vous ne serez pas en reste: spa, golf, courts de tennis, parc aquatique pour les enfants, bowling, yoga sur la plage, escalade, kitesurf, etc. La liste est longue et elle satisfera tout le monde.  

Le détail qui fait du bien: jet-ski et autres sports aquatiques bruyants sont absolument interdits ! La plage est donc parfaitement indiquée pour se ressourcer et lire son roman en toute tranquillité.


Un petit tour au paradis et puis s’en va. J’ai été très agréablement surprise par cette magnifique région de Grèce, qui mérite d’être découverte non seulement pour sa simplicité et ses paysages à couper le souffle, mais également pour sa contribution au tourisme durable et ses belles valeurs. 

Plus d’infos sur la destination: Costa Navarino

Vols directs depuis Genève à partir du 24 juin avec Swiss