J’ai testé le remodelage par Martine de Richeville !

Quand on m’a proposé des séances de remodelage afin de réduire ma cellulite, j’étais plutôt perplexe. J’ai la chance d’avoir une très légère peau d’orange et accepter un tel traitement impliquait de vouloir changer mon aspect corporel, ou du moins l’améliorer. Je n’ai pas un corps parfait, mais je suis de loin complexée, ou à plaindre. Finalement j’ai dit oui. Par pure curiosité et par envie de faire découvrir à toi, lectrice, une alternative intéressante aux crèmes remodelantes et aux cours de sport intensifs.


J’ai eu la chance de commencer mon traitement par une séance avec la déesse du remodelage: Martine de Richeville en personne, dans son institut de Genève. Cette psychologue de formation a développé cette technique en associant deux philosophies plutôt opposées: celle qui consiste à croire que l’esprit et le corps ne font qu’un et l’approche plus occidentale où beauté et minceur vont de pair. Vous l’aurez compris, la psychologie fait partie intégrante du soin, et le thérapeute s’adapte aux particularités émotionnelles ET physiques de chacun.

Le remodelage amincissant consiste à libérer le patient de ses toxines et donc d’alléger son corps. A la différence du palper-rouler, la technique développée par Martine de Richeville agit en profondeur sur les tissus et les amas graisseux. Chaque séance débute par le même rituel, celui de la respiration et le thérapeute s’assure que le patient soit relaxé avant de commencer le massage. Pas de chichi, ici on assume son corps et le traitement s’effectue poitrine à l’air et vêtu d’un simple slip à jeter…

Chaque zone du corps où la graisse s’amasse – c’est-à-dire le ventre, les bras, les cuisses, les fesses, les mollets – sera massée de manière circulaire afin d’oxygéner les tissus dans le but d’activer le drainage lymphatique. Alors oui, ça fait mal, voire très mal tout dépend des zones. Mais le résultat est là, même après la première séance et ça c’est vraiment motivant !

Mon avis

Dès la première séance je me suis sentie plus légère. J’ai surtout vu un changement au niveau des cuisses – où j’ai perdu quelques légers centimètres. Elles sont également beaucoup plus souples et aérées. C’est une sensation assez particulière, comme si tous les tissus à l’intérieur de ma peau s’étaient décollés. Evidemment, la cellulite a presque entièrement disparu. Les jours qui suivent un massage, on ressent des courbatures et des douleurs liées au palpage. Tout s’estompe très vite. J’avais peur de voir apparaître des bleus à la surface de ma peau car la thérapeute n’y va pas de main morte, mais évidemment ça n’a jamais été le cas. Le technique est parfaitement rodée. Pour des résultats encore plus convaincants, il ne faut pas oublier l’équilibre alimentaire, l’exercice quotidien, et surtout la santé émotionnelle.

CONCOURS

Toi aussi tu auras peut-être la chance de tester le remodelage Martine de Richeville ! 5x séances à l’institut de Genève sont à gagner. Pour participer, il te suffit de:

  • Liker la page Instagram @martinedericheville

  • Liker la page Instagram @morganeschaller et taguer 1 ami dans les commentaires (post insta)

  • Répondre à la question suivante en commentaire de cet article: “Quelle est la différence entre le palper-rouler et le remodelage Martine de Richeville” ?

Les gagnants seront tirés au sort lundi 15 octobre. Bonne chance !

Et si on parlait de l’épilation définitive ?

Voilà un sujet que je voulais aborder depuis un petit moment déjà, et qui, j’en suis certaine, intéressera bon nombre d’entre vous : L’épilation définitive au laser (ou lumière pulsée – je vous expliquerai la différence par la suite). Après quatre séances, dont la première débuta en décembre dernier, je me sens enfin prête à vous donner un feedback précis sur mon expérience ainsi qu’un petit bilan de la situation actuelle.

Mais avant de vous lancer dans ce traitement long (et coûteux), voici quelques « facts » à ce sujet: 

  1. L’épilation définitive peut être réalisée au laser ou à la lumière pulsée ; le résultat est exactement le même ! La technique utilisée dépend principalement de la couleur de peau et celle du poil. La lumière pulsée étant recommandée pour les peaux claires à poils foncés, tandis que le laser est plus souvent utilisé sur les peaux foncées.
  2. La lumière pulsée est en principe un peu moins douloureuse que le laser, étant donné qu’il cible de plus petites surfaces.
  3. Il est nécessaire d’attendre entre 4 à 6 semaines entre les séances – le cycle de repousse des poils peut différer d’un mois à l’autre.
  4. Il ne faut pas oublier de se raser avant chaque séance et d’arrêter l’épilation à la cire environ un mois avant la première séance.
  5. Environ 5-6 séances sont nécessaires pour éliminer 80% des poils.

J’ai choisi de confier ma peau aux professionnels de la clinique « Entourage » à Lausanne, spécialisée dans les techniques et traitements esthétiques divers. Dès le premier rendez-vous, j’ai été prise en charge par le Dr Francesco de Boccard, qui a calmement répondu à toutes mes questions et inquiétudes. Il est nécessaire de prendre tout son temps avant de commencer les séances, d’une part pour se rassurer, et d’autre part pour comprendre exactement comment cette technique fonctionne.

De mon côté, j’ai choisi d’éliminer 3 zones : les jambes, les aisselles et une partie du maillot. Eliminer les poils de cette dernière a évidemment engendré davantage de questions, surtout au sujet d’un éventuel risque de stérilité par exemple (… on ne sait jamais !). Une inquiétude qui n’a finalement pas lieu d’être car le laser ou la lumière pulsée impactent le derme uniquement (jusqu’à 1-2mm sous la peau) et ne peuvent donc avoir aucune conséquence sur le fonctionnement de nos organes.

La séance en elle-même dure environ 1h. Afin d’atténuer la douleur on vous appliquera de la glace sur la zone visée dans le but d’ « anesthésier » les sensations désagréables… mais évidemment, ne vous attendez pas à un miracle, l’épilation du maillot reste tout de même relativement douloureuse (les deux autres zones sont presque une promenade de santé en comparaison).

Après la séance, la peau est sensibilisée (légère sensation de brûlure, surtout au niveau des aisselles), mais cela disparaît très rapidement. La grande surprise réside dans les semaines qui suivent, lorsque, comme par magie, les poils ont totalement disparu et ne repoussent plus durant quelques semaines. Ils réapparaissent cependant lorsque le nouveau cycle commence à pointer le bout de son nez…

Arrivant gentiment à terme du traitement, je remarque évidemment une grande différence au niveau de la repousse, qui est, actuellement, quasi inexistante. Je croise les doigts pour le résultat final, en espérant m’être débarrassée à vie de la grande majorité de ma pilosité corporelle! Affaire à suivre… 

Toutes les infos sur la Clinique Entourage se trouvent sur le site web: http://www.entourage.ch/fr/

Entourage propose également un programme esthétique sous forme d’abonnement mensuel pour une durée d’une année:  http://www.entourage.ch/fr/oneyear/