J’ai dormi dans un ancien pénitencier à St Gall

Tu rêves de découvrir la Suisse autrement? De séjourner dans une cabane de pêcheur au bord du Rhin ou dans une ancienne station de tram de la capitale? Cet été, tout est possible! Suisse Tourisme propose jusqu’à fin août 2018, une série de 11 pop-up hôtels dispersés dans quelques villes de notre pays. J’ai eu la chance de séjourner dans celui de St-Gall, situé dans la tour d’un ancien pénitencier.

Une expérience unique ! 


Les bains de Dreilinden – Un retour dans le passé 

Je rêvais d’explorer St-Gall ! Cet endroit situé aux confins du territoire dont l’histoire si riche influença même, à une certaine époque, le développement économique de tout un pays m’avait toujours fasciné. 3 heures de train plus tard, j’arrivai dans le ville, apercevant déjà les pâturages verts des collines qui entourent la cité. Sa topologie peut surprendre… et sa largeur aussi. La 8ème ville de Suisse par sa population est en parfaite harmonie avec la nature. Les rosiers fleurissent de partout, le parc de la cathédrale est l’endroit idéal pour pique-niquer lors de sa pause de midi et pour un peu de fraîcheur en fin journée, il suffit de grimper les longs escaliers qui relient le centre ville aux étangs artificiels qui font office de piscine en été. 

Après une rapide visite de la vieille ville, Dreilinden (surnommé également Drei Weihern) fut ma prochaine étape. A l’époque, les femmes, les hommes et les garçons se baignaient dans des endroits séparés pour préserver l’intimité de chacun. De nos jours, les noms subsistent (Frauenweiher, Buebenweiher, Mannenweiher) mais les eaux sont évidemment accessibles à tout le monde. Les étangs du haut de la ville sont empreints d’élégance et de douceur. Un vrai havre de paix, très belle époque ! 

On peut profiter des dernières heures du soleil au Restaurant Dreilinden, qui propose une cuisine terroir étonnamment originale – les végétariens et vegans seront ravis !  

 Dreilinden 
Dreilinden 
 Dreilinden 
Dreilinden 
 Restaurant Dreilinden - Vegan burger 
Restaurant Dreilinden – Vegan burger 
 Walk by night 
Walk by night 

Swiss Urban Sleeping

En plus de la visite touristique, le but de mon séjour à St Gall était bien sûr de tester l’un des 11 pop-hôtels proposé par Swiss Tourisme pour cet été. Mon choix s’est porté sur la tour d’un ancien pénitencier du 19ème siècle, actuellement propriété de l’hôtel Einstein. Situé dans le bâtiment des congrès, la chambre est ultra spacieuse et offre une vue à couper le souffle sur la vieille ville – on se sent presque seul au monde. Quelle chance de pouvoir dormir dans cet endroit où se déroulent d’habitude réceptions et banquets ! Le personnel de l’hôtel fut aux petits soins et fit le nécessaire pour assurer un service sur mesure, car qui dit hôtel unique, dit expérience différente. Ne nous attendez donc pas à un séjour normal. 

 Einstein Hotel - Tower view 
Einstein Hotel – Tower view 
 Einstein Hotel - Room tower
Einstein Hotel – Room tower
 Einstein Hotel - Tower room 
Einstein Hotel – Tower room 
 Einstein Hotel - details 
Einstein Hotel – details 

La visite guidée – Un must ! 

Après un petit-déjeuner gargantuesque, je fus d’attaque pour une visite guidée matinale. Ursula me raconta toute l’histoire (ou presque) et me révéla quelques petits secrets St Gallois: Comment le ville se développa grâce au commerce du lin, pourquoi la bibliothèque abrite la plus grande collection d’ouvrages irlandais, pourquoi les habitants ornent leur sapin de Noël d’une étrange saucisse grillée (!) J’appris également à admirer les magnifiques bâtiments de style Art Nouveau dont les symboles racontent des histoires passionnantes ainsi qu’à comprendre la raison pour laquelle une place rouge fut érigée dans un quartier du centre récemment rénové. 

Impossible de quitter la ville sans visiter la musée du textile afin d’en savoir un peu plus sur ce savoir-faire qui fit sa renommée – Une visite ultra intéressante! 

Authenticité, modernité, singularité, St Gall est une ville contrastée que j’ai adorée découvrir, et un passage obligé si toi aussi tu veux en savoir plus sur l’histoire de la Suisse. 

Plus d’infos:

Liste des Pop-Up hôtels

St Gall Tourisme

Einstein Hôtel

 St Gall - Cathédrale 
St Gall – Cathédrale 
 St Gall - Flea Market 
St Gall – Flea Market 
 St Gall - Les rosiers 
St Gall – Les rosiers 
 St Gall - La Place Rouge 
St Gall – La Place Rouge 
 St Gall
St Gall
 St Gall - Musée du textile 
St Gall – Musée du textile 
 St Gall - Place Rouge 
St Gall – Place Rouge 
 Dans les rues de St Gall 
Dans les rues de St Gall 

Dans les coulisses d’un atelier de broderie à St Gall

Lorsqu’on m’a proposé de visiter l’atelier fabriquant la broderie pour certaines pièces de lingerie de la marque Simone Pérèle, j’ai sauté sur l’occasion ! Imaginez avoir la chance de pénétrer dans les coulisses d’un des plus vieux savoir-faire suisses: le textile, et plus particulièrement la broderie de St Gall réputée pour sa qualité et sa finesse dans le monde entier. Tous les plus grands noms de la mode utilisent encore actuellement la broderie de St Gall dans leurs créations, en passant par Prada, Givenchy ou encore Christian Dior. Simone Pérèle elle aussi fait partie de ces marques qui osent se distinguer et proposer à leur clientèle des créations originales et délicates, valorisant subtilement les courbes feminines. 

On s’arrêtera longtemps dans la pièce préférée de la Directrice. Un endroit calme, à l’écart (ou presque) des machines bruyantes qui font la renommée de Forster-Rohner et où sont conservées toutes les créations de la maison depuis 1948. Une richesse inestimable en designs et un puit d’inspirations sans fin, régulièrement alimenté par des collections remplacées de nos jours toujours plus vite.

Sur la table au milieu s’étalent divers croquis plus ou moins terminés de collections à venir, des mood boards présentant des créations haute-couture inspirantes et des échantillons colorés qui seront par la suite ajoutés à un soutien gorge. Une pièce parmi les 25 qui le compose! Un vrai puzzle.

On apprend par la suite à différencier la broderie de la guipure, cette dernière étant une broderie sans fond, un motif qui tient tout seul (la matière qui le soutenait à la fabrication ayant été dissout…). 

 Collection Prada Collection Prada

 Broderie sur machine  Broderie sur machine 

Chez Simone Pérèle, le travail requis pour élaborer une pièce de lingerie est phénoménal: 6 mois sont nécessaires pour élaborer le design final et 15 mois environ pour que cette même création arrive dans les boutiques.

En moyenne, un nouveau modèle est retouché 40 fois!

 Il faut également souligner que tous les produits sont testés dans chacune des tailles proposées sur le marché, afin d’assurer le confort des sous-vêtements, un aspect primordial pour une telle marque qui souhaite avant tout mettre en avant le côté « deuxième-peau » de la lingerie tout en conservant son caractère féminin, élégant et mystérieux. 

J’ai jeté mon dévolu sur la collection automne-hiver Jaipur (un VRAI coup de coeur!). Son mélange de couleurs à l’accent oriental donne du peps à un hiver qui s’annonce déjà rigoureux et les broderies florales mariées à la tulle sont d’une incroyable finesse… A s’approprier sans attendre car on a toutes besoin d’une belle pièce de lingerie dans sa garde-robe. 

 Si vous désirez en savoir plus sur la thématique, j’ai trouvé un article du Temps très intéressant à ce sujet, le voici: 

https://www.letemps.ch/2008/09/24/memoires-guipure

Allez découvrir la nouvelle collection automne-hiver: 

http://fr.simone-perele.com/