Mon séjour à 2222m d’altitude

Zermatt fait toujours son petit effet: Un village coupé du monde, uniquement accessible en train, un décor de carte postale au pied du somptueux Cervin (aka la montagne Toblerone) et surtout une atmosphère authentique, loin, très loin de la (trop) guindée St Moritz. Zermatt c’est un bol d’air frais qui nous renvoie aux plaisirs simples de la montagne, une destination unique qui charme nos yeux rêveurs. 


Mais ce jour-là, je ne me suis pas arrêtée aux 1608m de Zermatt. Non. L’établissement qui m’hébergeait se situait à 2222m exactement. 20 minutes à bord du Gornergratbahn (le train à crémaillère le plus haut et le plus ancien d’Europe) sont nécessaires pour accéder à Riffelalp, la deuxième station intermédiaire. Rien que le voyage vaut déjà le déplacement. On s’émerveille devant l’impressionnante forêt d’aroles et la neige, qui semble être, ici, éternelle. 

Visiblement, je n’ai pas été la seule séduite par l’emplacement idyllique de l’hôtel. Le lieu a notamment servi de tournage pour quelques scènes de l’excellente série britannique The Night Manager, avec Tom Hiddleston et Hugh Laurie :) On reconnaît même au début du trailer le fameux train que vous prendrez pour rejoindre le village… 

Malgré sa notoriété cinématographique, le Riffelalp est un établissement avant tout familial, idéal pour ceux qui recherchent la proximité avec les pistes l’hiver, ou de jolies promenades en été. Autre atout, et pas des moindres: sa vue ! Quel plaisir de s’endormir/se réveiller avec ce sommet si imposant ! 

Bien qu’isolé, Riffelalp offre une super palettes d’activités: un spa énormissime (je n’avais encore jamais vu ça…), une salle de billard et même deux pistes de bowling ! Logique, les clients y séjournent en général plusieurs jours, il faut bien savoir les divertir. 

Autre singularité de l’hôtel: sa décoration. Tantôt culte aux moutons, tantôt cabinet de curiosités, le design intérieur étonne par son originalité. Parchemin, cristaux de roche et livres sont savamment éparpillés à travers les pièces et couloirs, de quoi égayer notre curiosité tout le séjour durant…

Plus d’infos: Riffelalp Resort 2222m

IWC, ou la passion de l’aviation

Fin de l’année passée, j’ai eu le plaisir de participer à un évènement unique: L’inauguration du premier bar de la marque schaffhousoise IWC à Genève. Et la célébration a été à la hauteur du prestige de la Maison. Privatisation de l’étage supermarché du centre commercial Globus, stands de tapas à différentes thématiques, ambiance dansante jusqu’au bout de la nuit, sans oublier la découverte de la star de la soirée: Le bar Les Aviateurs. Retour sur une soirée riche en émotions. 


Passionnée par l’univers de l’aviation et par ses mécanismes depuis plus de 80 ans, IWC a décidé de rendre hommage à sa fameuse collection de Montres d’Aviateurs à travers un espace lounge, en face de sa boutique de la Rue du Rhône, qui a récemment réouverte. Reprenant les codes de ses garde-temps épurés et design, le bar Les Aviateurs présente une décoration soignée et invite les convives à se laisser transporter dans l’époque passionnante des pionniers de l’aviation, à travers de nombreuses photos et cartes d’origine. Rien n’est laissé au hasard, et l’on se croirait presque de retour dans les années 1920-30, tant l’esprit gentlemen’s club a été respecté. Les canapés en cuir, aussi confortables qu’élégants, se fondent à merveille dans le décor vintage et on ne rêve que de déguster l’un des cocktails inspirés des modèles de la collection de la marque, tels que le « R.J. Mitchell », du nom du concepteur du Supermarine Spitfire, ou le « Rose », inspiré bien évidemment de la célèbre rose du « Petit Prince » d’Antoine de Saint-Exupéry. 

Rien de mieux qu’une soirée d’inauguration inoubliable pour rendre l’expérience du premier bar IWC extraordinaire. Et ça, la marque l’a très bien compris. Les personnes présentes ce soir-là furent premièrement invitées à s’acclimater à l’univers de la boutique, pour ensuite être conviées à descendre au sous-sol de Globus ! Et surprise ! Tout l’étage alimentaire du centre commercial était privatisé ! Le boucher, le poissonnier et les produits laitiers furent mis de côté pour laisser place à de mini stands de tapas, élaborées avec des produits de qualité. L’ambiance festive a été assurée par le groupe de musique suisse « Klischée », qui était en parfaite harmonie avec le thème de la soirée, façon « années folles ». 

Retrouvez l’univers passionnant du monde de l’aviation à travers les collections IWC en cliquant ici: https://www.iwc.com/fr/home.html


BONUS

Attention attention, voici en exclu quelques photos du shooting réalisé avec IWC dans l’une des suites du Beau-Rivage de Genève. L’idée était surtout de marier la « masculinité » et la mécanique des pièces choisies avec l’élégance des tenues et du lieu. Le résultat me plaît énormément et la touche temporale apporte, selon moi, une note de caractère à une attitude ! 

Hôtel Eden Roc – Un paradis à portée de main

Fermez les yeux. Imaginez un endroit ensoleillé, réchauffé par les prémices de l’été, où le bleu du ciel se reflète dans le lac qui le borde. Imaginez que vous montiez dans un bateau, doucement bercé par l’eau pure des glaciers, et approcher gentiment d’une île à l’allure d’un petit paradis, où l’exotisme de sa flore se mélange à une faune plus ou moins ordinaire. Et si cet endroit se trouvait à quelques heures de train de chez vous ?

Un intérieur atypique

L’hôtel Eden Roc n’est pas un établissement comme les autres. A première vue, ce bâtiment à l’architecture brutale typique des années 70 n’est pas des plus accueillants. Et pourtant, s’aventurer à l’intérieur rend l’expérience spectaculaire :  une décoration opulente, fortement influencée par un baroque italien rehaussé d’un twist moderne, osé et affirmé.

Un intérieur original, à l’image du designer Carlo Rampazzi (que nous avons eu la chance de rencontrer lors du blogtrip), qui officie depuis plusieurs années en tant qu’architecte d’intérieur officiel du Tschuggen Hotel Group (propriétaire de l’établissement d’Ascona, ainsi que du Tschuggen Grand Hotel et du Carlton à St Moritz notamment). Il proclame haut et fort qu’il ne suit aucune tendance et aucune mode. Son seul mot d’ordre est la créativité, quitte à en faire des tonnes !

A contrario, les chambres, elles, sont d’une sobriété presque relaxante. Les tons beiges que l’on retrouve un peu partout sont subtilement mis en valeur par des objets art déco aux nuances acidulées. Une touche de gaité bienvenue qui nous rappelle que le Tessin est un canton un peu à part du reste de la Suisse, où la douceur du climat est omniprésente toute l’année.

La beauté des jardins

Mais l’établissement est maître d’un secret bien gardé : Des extérieurs à rendre vert de jalousie les plus belles demeures de la région ! Deux piscines, dont une chauffée lors des saisons plus fraîches (le top du top), et une panoramique, offrant une vue exceptionnelle sur le lac de Lugano. On peut profiter également du spa parfaitement aménagé, qui comprend jacuzzi, sauna, douches bien-être, etc.

Excursion sur les Îles Brissago

Interdiction cependant de quitter l’hôtel sans une excursion sur les splendides Îles de Brissago, qui se trouvent à quelques minutes seulement du port d’Ascona (possibilité de partir depuis l’hôtel également). Immense coup de coeur pour ce petit îlot au milieu du lac au microclimat exceptionnel (il y fait toujours un peu plus chaud qu’au Tessin en général), qui abrite 1700 espèces subtropicales provenant du Mexique, d’Afrique du Sud, d’Australie ou d’Asie. J’ai adoré me promener au milieu de la petite forêt tropicale aux bambous géants et rêvasser devant le magnifique palais construit au milieu du parc… Un endroit intemporel, presque magique, qui invite à d’interminables flâneries. 

Et pour les gastronomes, l’offre est également très sympathique. En effet, l’hôtel possède quatre restaurants, dont trois très bien notés au GaultMillau: La Brezza (17 points), L’Eden Roc (15 points) et le Marina (14 points). Mais un séjour n’est jamais parfait sans un petit-déjeuner réussi ! Et pour le coup, j’ai été très satisfaite. Le buffet est grand et varié, et propose un choix intéressant de produits régionaux! Cerise sur le gâteau: Se faire servir le petit-déj’ en chambre et profiter de la vue sur la lac ! Un moment de toute beauté, idéal pour commencer la journée avec le sourire. 

Découvrir le Tessin ! 

On termine son séjour par une petite promenade dans les rues colorées d’Ascona (le centre est accessible en quelques minutes à pieds). Possibilité d’emprunter à l’hôtel de superbes Vespa au look vintage ! Mais le Tessin regorge également de nombreuses autres excursions, telles que la Vallemaggia ou le Val Verzasca (sur ma liste pour cet été !). Bref, une région dépaysante et exotique, à découvrir absolument ! 

Pour plus d’infos: 

Hôtel Eden Roc

Îles Brissago 

Ascona – Locarno Tourisme

Dubai – Les petits secrets de la ville de tous les superlatifs

Honnêtement, la première fois que j’ai visité Dubai (c’était il y a 7 ans), j’ai n’ai pas aimé ! Trop d’artifices, peu de culture, pas de centre historique… et des plages artificielles avec vue sur des chantiers. Voilà l’image avec laquelle j’avais quitté Dubai à cette époque-là.

Et pourtant, mon dernier voyage a complètement changé ma vision de la ville… et je ne rêve que d’y retourner à présent ! 

 Il faut savoir pardonner, et donner une deuxième chance ! Cela s’applique dans le voyage également. Voilà la leçon que j’ai retenue après 10 jours passés dans le golfe persique. Repos et détente au programme, je n’avais pas réellement pris le temps de préparer ce voyage (d’habitude j’y passe des mois…), et c’est certainement la raison pour laquelle il fut une réussite – 2ème leçon apprise :)  


Petit secret N°1: Rester en dehors des sentiers touristiques

Voilà un secret bien gardé, surtout lorsque l’on parle de Dubai, une ville construite en quelques années, assoiffée par l’argent, le tourisme et les projets pharaoniques. Alors évidemment, rester en dehors du secteur touristique c’est difficile… Une photo de famille sans le Burj Khalifa en arrière-plan c’est pas très vendeur !

Mon conseil – et il ne vaut pas uniquement pour ce post-ci – n’achetez aucun guide, mais parcourez les comptes Instagram & Pinterest de quelques artistes/personnalités (photographes, fashion bloggers, peintres, etc.) de la ville afin de trouver des sites qui valent la peine d’être visités. J’ai découvert grâce à cela des quartiers que même certains locaux ignoraient ! 


Petit secret N°2: On se laisse séduire par le Design District

J’avais de la peine à dissimuler mon sourire lorsque j’ai découvert cette petite perle d’architecture, construite un peu en dehors du centre financier (et donc accessible en taxi seulement), il y a tout juste deux ans. Encore méconnu, ce quartier regroupe des centaines d’ateliers/showrooms, centralisés dans des bâtiments ultra-modernes à larges fenêtres, que l’on peut facilement visiter (la plupart des ateliers ne sont pas visibles de l’extérieur, alors n’hésitez pas à entrer dans les bâtiments et à demander aux personnes que vous trouverez à l’accueil).

Le site est aéré, en dehors du bruit de la mégapole et de sa circulation. Un vrai coup de coeur ! J’y ai découvert de magnifiques petits cafés et pop-up stores ainsi que des marques et concepts originaux qui valent vraiment la peine qu’on s’y attarde. 

Mes adresses préférées: 

  • One Life Kitchen & Cafe (le meilleur café du quartier, excellente slow-food)
  • Tossed (les salades sont délicieuses!)
  • Amato (une marque méconnue en Europe qui propose des robes de rêve, le showroom à lui-seul est une oeuvre d’art)

Pour plus d’infos: http://www.dubaidesigndistrict.com/


Petit secret N°3: On adore le côté hipster de BoxPark

Un quartier complètement à contre-courant et à l’opposé de l’atmosphère oppressante du gigantissime Dubai Mall ! On y trouve restaurants, cafés et petites boutiques, tous repartis dans des « box » comme son nom l’indique, des installations minimalistes qui se succèdent sur la rue. Une invention originale et extrêmement plaisante, car même si de grandes marques sont présentes, il est possible de découvrir de jolies créations à ramener à la maison. 

Mes adresses préférées: 

  • Markette (pour un brunch inoubliable)
  • Urbanist Store (une boutique comme je les aime, avec de super marques) 

Pour plus d’infos: http://www.boxpark.ae/


Petit secret N°4: La plus belle plage de Dubai est publique ! 

Pas le peine de débourser une petite fortune pour un hôtel avec plage, car celle qui fera chavirer vos coeurs est accessible à tout le monde – et ne vous inquiétez pas, Kite Beach est bien assez grande pour même vous laisser un peu d’intimité !

Un endroit qui figure à présent sur ma top liste de Dubai. Un peu perplexe au début, j’ai découvert une plage magnifique au sable fin et extrêmement propre. Les alentours sont eux aussi très agréables et de sympathiques cafés et food trucks se succèdent le long de la promenade, aménagée pour accueillir les nombreux joggeurs. 

Pour plus d’infos: http://www.visitdubai.com/fr/pois/kite-beach


Les bons plans des locaux: 

Dubai Secret:
Old Town Deira
Guilty Pleasure:
Romantic Place:
Only in Dubai:
  • Uber Chopper
Favorite restaurant:

Edimbourg « La Royale » – Immersion dans la capitale écossaise

Royal est l’adjectif approprié, cela ne fait aucun doute. Visiter Edimbourg c’est s’immerger dans l’histoire de son passé et de son présent, c’est admirer son décor atypique, c’est revivre les évènements qui forment sa légende avec la même passion et la même fougue…

Mon itinéraire conseillé pour un long weekend dans la magnifique capitale écossaise: 

1er jour: 

Pour commencer, il suffit de trouver la bonne manière de découvrir la ville, afin de trouver ses repères au plus vite. Mon conseil: S’offrir une visite guidée ! Le meilleur moyen de connaître l’histoire d’Edimbourg à travers des anecdotes drôles et passionnantes (les guides sont géniaux!). La visite durant en général 3h, il est nécessaire de prévoir de bonnes chaussures et des habits chauds, car tout se passe à l’extérieur. J’ai testé le Free Walking Tour by Sandemans et le recommande pour les personnes avec un bon niveau d’anglais. Le principe est sympa: le tour est gratuit et libre à vous de donner ce que vous pensez être correct à la fin. 

Profitez de l’après-midi pour vous promener dans le Royal Mile – la longue rue qui vous emmène jusqu’au château qui surplombe la ville (visite possible avec Sandemans également), et arrêtez-vous dans le Old Town Bookshop du 8, Victoria Street, afin de dégoter un vieil exemplaire de votre livre favori ! Juste à côté et dans la même rue, le restaurant Howies est idéal pour une pause « lunch » ou le repas du soir. 

2ème jour: 

Si la météo est propice, revêtez de bonnes chaussures et dirigez-vous vers Calton Hill afin d’admirer son panorama. La montée est courte et facile. Redescendez ensuite en direction du Palais de Holyrood, résidence de la Reine d’Angleterre lors de ses voyages en Ecosse et également l’un des lieux de tournage d’une de mes séries préférées: Outlander. 

 Calton Hill Calton Hill

Pour une vue à 360° degrés sur la ville, obligation de monter sur Arthur Seat. Une super balade à faire absolument avec à la clé, la possibilité d’admirer la ville et apercevoir la mer au loin. C’est magique (encore plus avec un coucher de soleil).

Le soir, réservez dans le restaurant Lovage, une petite merveille qui propose de très bons (et beaux) plats de saison. Laissez-vous surprendre par le menu ! 

Terminez la soirée par un verre dans l’un des nombreux bars de la rue animée de Cowgate.

 Lovage  Lovage 

3ème jour:

Le dernier jour, on s’éloigne légèrement du centre en direction de Dean Village, un quartier minuscule à l’allure d’un décor de cinéma. Parfait pour une pause photo. Après une courte visite, en route pour la Scottish National Gallery of Modern Art, où les deux magnifiques bâtiments d’expositions se font face. Il est utile de préciser que tous les musées de la ville sont gratuits! Une particularité que l’on peut souligner et qui ne se trouve pas dans toutes les capitales.  

 Dean Village Dean Village

L’après-midi, on se dirige du côté de Stockbridge, un quartier un brin alternatif aux multiples boutiques vintage. On s’arrête dans la boutique Coco Chocolatier pour déguster l’une des nombreuses créations originales, telles que Earl Grey & Bergamote, datte & gingembre, et épices du haggis (la spécialité écossaise). Mention spéciale à leur packaging ! 

Interdiction de quitter Edimbourg sans la visite guidée de nuit dans un cimetière (oui, vous avez bien lu) ! Une attraction plus que recommandable qui vous fera frissonner. Vous en apprendrez un peu plus à propos des nombreux fantômes qui peuplent la ville et du fameux poltergeist… ou peut-être vous perdrez-vous dans les galeries souterraines abandonnées à présent, mais qui étaient à l’époque utilisées par les contrebandiers et autres marchands de cadavres.

On repart de la ville avec une seule idée: Découvrir les Highlands au plus vite et tester la nouvelle destination desservie par EasyJet: Inverness ! 

 Stockbridge Stockbridge

Partir low cost et last minute pendant les fêtes c’est possible !

Quand la grisaille hivernale s’installe, il n’y a qu’un seul remède pour garder le moral: PARTIR! Peu importe l’endroit, les vacances pour moi riment toujours avec le dépaysement, la découverte et le repos (quand même un petit peu…). Le seul bémol c’est le prix. Prévoir un séjour/voyage entre Noël et Nouvel an c’est souvent galère, premièrement car tout est déjà fully booked – hôtels comme avions – et que les prix montent en flèche à cette période-là (la logique de l’offre et la demande).

Tout cela pourrait en décourager plus d’un ! Et pourtant, avec un peu de patience et beaucoup de recherche, on arrive facilement à trouver de super offres. La preuve: J’ai dégoté il y a quelques jours un vol à 115 CHF pour le nord de l’Angleterre et j’ai donc décidé d’organiser un petit roadtrip entre Noël et Nouvel An, en passant par Newcastle, Edimbourg et Leeds. Sachant que la livre sterling est au plus bas, la destination est bien choisie.

Si vous aussi vous êtes tentés par un peu d’exotisme pour les fêtes, suivez le guide: 

1) Ne faites pas comme tout le monde ! 

Leeds et Newcastle sont à priori moins charmantes que Édimbourg, c’est un fait. Mais si j’avais choisi de rejoindre directement l’Ecosse en avion, j’aurais payé le double, voire le triple de mon billet. Édimbourg étant facilement accessible en train depuis ces deux villes (en peu de temps et à moindre frais), j’ai décidé de découvrir 3 villes pour le prix d’une seule. Et le tour est joué. 

Soyez originaux ! Entre Noël et Nouvel An, tout le monde veut partir aux mêmes endroits. Profitez de cette occasion pour découvrir de nouvelles villes, moins touristiques mais tout autant charmantes, et à moindre coût! 

Bon plan: Utilisez l’application « Inspirez-moi » de Easyjet pour trouver les vols les moins chers en Europe pour telle ou telle date (n’hésitez pas à essayer toutes les combinaisons de dates et aéroports possibles).

https://www.easyjet.com/ch-fr/inspirez-moi

J’utilise aussi régulièrement Skyscanner et Kayak pour trouver de bonnes offres. Si vous recherchez des destinations à prix soldé pour des dates données, insérez flexible (pour Skyscanner) ou monde entier (pour Kayak) à partir d’un aéroport ou un pays prédéfini. Attention à TOUJOURS réserver via un site fiable et sécurisé ou alors directement sur le site de la compagnie aérienne pour être à l’abris des mauvaises surprises (même s’il faut payer un peu plus cher). 

 2) Comparer pour mieux économiser:

S’il y a bien un domaine qui fourmille de bons plans, c’est celui de l’hôtellerie. Mais comment s’en sortir avec tous les comparateurs à disposition? Premièrement, il faut savoir ce que l’on veut et connaître son budget. Ensuite, ne pas hésiter à comparer (ça prend un peu de temps mais ça en vaut la peine) et surtout surexploitez TripAdvisor pour avoir un avis neutre sur la qualité de l’établissement. 

Voici une liste non exhaustive des sites et comparateurs que j’utilise, qui selon moi proposent un choix intéressant: 

  • Trivago: Un site pratique qui regroupe les offres de tous les sites de voyages. Spécialisé en hôtels seulement. 
  • Kayak: Identique au site ci-dessus, Kayak propose également des offres pour les vols, location de voitures et séjours. 
  • Priceline: L’originalité de ce site c’est la fonction « Name Your Price », qui vous permet de proposer le prix que vous souhaitez pour un lieu donné. L’enchère peut être acceptée ou refusée mais qui ne tente rien n’a rien ! 
  • Booking, Agoda, Hotels.com, Amoma, sont tous des sites de référence dans la réservation d’hôtels. De nombreuses offres disponibles chaque jour et de meilleurs rabais si on accepte de s’inscrire au site et de recevoir la Newsletter ou si on télécharge l’application sur notre mobile, par exemple. 
  • AirB&B: Une solution plus économe, surtout pendant les périodes très touristiques, où l’on peut également trouver de charmants endroits. Vérifiez les commentaires avant de réserver et n’hésitez pas à écrire plusieurs fois à la personne avant de partir afin de s’assurer de sa bonne foi. 

3) Petites astuces

Mon astuce pour trouver rapidement LA perle parmi toutes les offres c’est de trier les hôtels en fonction des commentaires clients et de comparer sa note avec celle de TripAdvisor. En général, peu de chance d’avoir de mauvaises surprises à son arrivée. 

Une autre astuce pour s’assurer de la meilleure offre c’est de consulter directement la site de l’hôtel. Sachant que les sites de réservation d’hôtels prennent une certaine marge à chaque réservation client, il est intéressant pour les hôtels de proposer des prix plus bas pour encourager les clients à réserver en direct. Si le tarif proposé en ligne ne vous convient pas, écrivez un email et négociez le petit-déjeuner inclus ou un surclassement pour le même prix. 

Mes astuces pour voyager chic & design sans se ruiner se trouvent dans un précédent post, toujours d’actualité: 

http://www.morganeschaller.com/cabinetdecuriosites/2016/7/15/les-sites-quil-faut-connatre-pour-voyager-chic-design-sans-se-ruiner

 Souvenir de Bolivie
Souvenir de Bolivie

5 raisons d’adorer Madrid

Pour sa culture:

 Retiro Retiro

On ne présente plus le triangle d’or, qui fait la renommée de la ville en matière d’art et qui se compose des mondialement connus Museo del Prado, Reina Sofia et Thyssen-Bornemisza. Les collections sont impressionnantes avec des œuvres d’artistes tels que Velázquez (Las Meninas est mon tableau préféré depuis toujours), Goya, Picasso (le fameux Guernica est exposé au Reina Sofia), Dalí, Miró ou bien encore Le Caravage et Van Gogh. Obligation de visiter au moins un des musées (petite préférence pour le Prado) – visite guidée conseillée. 

https://www.museodelprado.es/

http://www.museoreinasofia.es/

http://www.museothyssen.org/en/thyssen/home

A côté de cela, Madrid présente chaque année un calendrier d’expositions temporaires très intéressant, éparpillées un peu partout dans la ville. La qualité est toujours au rendez-vous et les présentations souvent interactives. Pour les personnes qui se rendent à Madrid prochainement, allez voir l’exposition Les Secrets D’Hitchcock – un MUST pour les adorateurs du célèbre réalisateur et ceux en devenir (jusqu’en février 2017). 

https://espacio.fundaciontelefonica.com/evento/hitchcock-mas-alla-del-suspense/


Pour ses couchers de soleil:

 Templo de Debod Templo de Debod

Madrid est réputée pour offrir les plus beaux couchers de soleil d’Espagne, et peut-être même d’Europe (pour y avoir vécu une année, je peux vous le confirmer!). Les couleurs à la tombée de la nuit sont d’une beauté stupéfiante et vous laissent rêveur et/ou profondément romantique. Ce spectacle dure tout au long de l’année, mais les plus impressionnants se contemplent en hiver. 

Le plus bel endroit pour admirer le coucher de soleil est sans aucun doute « Le Temple de Debod », un site encore peu connu des touristes mais pris d’assaut en fin de journée par les jeunes madrilènes. Le ciel en feu se reflète dans le bassin qui entoure le temple en pierre et la vue sur le ville et le palais royal est époustouflante. Un chef d’oeuvre! 

http://templodedebod.memoriademadrid.es/

Si vous recherchez un endroit un peu plus tranquille mais tout autant fabuleux, montez au dernier étage du Circulo de Bellas Artes. La toit-terrasse offre une très belle vue 360° sur le centre-ville. 

http://www.circulobellasartes.com/


Pour ses quartiers étonnants: 

 Gran Via Gran Via

Pour apprécier la capitale espagnole, il faut se laisser bercer par l’atmosphère unique des quartiers du centre-ville et goûter aux particularités de chacun. L’âme de Madrid y est représentée de manière unique.

En premier il y a « El Centro » (ou quartier de los Austrias), le quartier le plus touristique qui regorge de superbes sites, tels que Plaza Mayor (autrefois la place où se déroulaient les pendaisons…) et le Palais Royal avec ses jardins de Sabatini. Pour bien comprendre la dimension historique de la ville, il faut y consacrer au moins une journée.

Bon plan: Visitez la ville avec un guide! J’ai toujours eu d’excellentes expériences et on apprend plein de choses. En plus, c’est gratuit! On peut donner ce que l’on veut à la fin de la visite si cela nous a plu

 http://www.neweuropetours.eu/madrid/en/home

Ensuite vient Chueca, fief de la communauté gay de Madrid, où l’on se perd dans des petites rues aux nombreuses boutiques et concept-stores. La Latina, comme son nom l’indique, représente l’un des quartiers les plus authentiques de la capitale. On aime ses rues médiévales et ses bars à l’ambiance populaire. On s’y promène le dimanche aussi, pour essayer de dégoter un bel objet au Rastro, le célèbre marché aux puces. 

Lavapies, c’est LE nouveau quartier à la mode. Autrefois mis de côté de par sa pauvreté, il jouit à présent d’une belle réputation et tout le monde accourt pour profiter de son atmosphère cosmopolite, qui réunit de nombreuses cultures. 

Bon plan: J’ai découvert un super café avec une carte pour le petit-déjeuner à tomber! Résolument bio et cosy:

 http://www.pumpumcafe.com/

Malsaña c’est la petite perle de Madrid, un quartier où il fait bon se perdre pour découvrir son architecture décalée et ses maisons colorées. Des adresses et des boutiques que l’on souhaiterait garder jalousement pour nous, mais que l’on ne peut s’empêcher de partager. Malsaña ce n’est pas seulement un quartier, mais une manière de vivre… à la Madrilène. 

Pour finir, on ne peut visiter Madrid sans avoir vu le quartier de Salamanca, aux abords de la 8ème merveille du monde selon moi, le Retiro: un grand parc où l’on se ressource après une visite au musée ou pour tout simplement contempler le Palais de Cristal. Salamanca c’est le quartier chic, à l’allure élégante avec ses oriels en fer forgé qui habillent les bâtiments. La vie y est douce et tranquille, et l’on se voit presque y habiter.  

 Palacio de Cristal Palacio de Cristal


Pour ses environs: 

Facilement et rapidement accessibles, les alentours de la capitale offrent de belles excursions. Prenez donc un peu de temps pour découvrir la richesse du royaume de Castille : 

 Toledo Toledo

Toledo: Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, Tolède est une magnifique ville médiévale avec beaucoup de charme et au passé chargé d’histoire. Elle se situe à 75 km de Madrid. 

Segovia: C’est l’ancienne résidence des rois espagnols, située à 1h30 de la capitale. La vieille ville est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

Alcalá de Henares: Berceau du célèbre écrivain Miguel de Cervantes, Alcalá de Henares abrite notamment l’église où Christophe Colomb a rencontré pour la première fois Isabelle La Catholique afin qu’elle finance son voyage. Vous connaissez la suite…

El Escorial: A une heure seulement de Madrid se situe San Lorenzo Del Escorial, un gigantesque monastère à l’histoire passionnante. Le cadre est lui aussi enchanteur.  


Pour son esprit « Movida »: 

Bien avant l’exubérance artistique Berlinoise que nous connaissons actuellement, c’est à Madrid, dans les années 80, qu’est apparue une des premières révolutions culturelles et sociales, menée par une jeunesse en mal de libertés. Et figurez-vous que cet esprit hédoniste et libertin est toujours présent de nos jours. Il se retrouve et se transmet à travers les graffitis artistiques de certaines façades ou dans les boutiques un peu bobo des quartiers en vogue.

… Et c’est pour cela qu’on aime Madrid. Parce que son élégance naturelle et ses richesses historiques vivent en parfaite harmonie avec à un dynamisme artistique, criant de liberté. Madrid me mata.

 Templo de Debod Templo de Debod

Redécouvrir Miami

On ne présente plus la ville la plus importante de Floride. Miami, tout le monde connaît. Ses plages, son quartier Art Déco et bien sûr, son goût prononcé pour l’extravagance et la désinvolture. 

Pour avoir testé deux fois ses atouts balnéaires, je dois bien avouer que j’ai été séduite: Des plages à perte de vue, tellement longues qu’on ne se sent jamais oppressé, du sable de grande qualité, qui ne fait pas mal aux pieds, un océan délicieusement chaud et surtout une propreté que l’on peut souligner. Les quartiers Art Déco sont agréablement mis en valeur par les tons pastels de ses façades et du blanc omniprésent (parfait pour du « street style » improvisé). 

A y regarder de plus près, on déplore évidemment le tourisme de masse qui a transformé Ocean Drive en souk marocain – dont les restaurants de pauvre qualité hèlent tous les passants qui osent s’y aventurer. Collins Avenue a perdu de son charme, cédant à la globalisation des marques qui habitent ses maisons, et qui s’est converti en un quartier sans âme et trop bruyant. 

Mais Miami c’est avant tout un melting-pot gigantesque, carrefour de la culture américaine et latine, où l’espagnol se parle à tous les coins de rue. Une ville où il est possible de manger un Ceviche aussi frais qu’au Pérou et du Guacamole aussi épicé qu’au Mexique.  

Et puis, un peu par hasard, j’ai découvert le district de Wynwood. Un quartier complètement à l’opposé de ce que j’avais pu voir jusqu’à présent à Miami. Bariolé de couleurs vives, graffitis artistiques sur toutes les façades – une explosion d’extravagance contrastant avec la superficialité des beaux quartiers. Ici les galeries d’art cohabitent avec les pop-up stores qui proposent des articles originaux et souvent très axés « développement durable » (pour mon plus grand plaisir). Un gros coup de coeur comme on les aime – mais une trouvaille fragile, à visiter absolument avant qu’elle ne se transforme en parc d’attraction.

La ville depuis quelques années a radicalement changé de visage, offrant à ses visiteurs des lieux atypiques et designs, tels que Art Basel Miami en Décembre, ou le très couru Pérez Art Museum, dont le bâtiment pensé par Herzog & de Meuron, offre une vue magnifique sur les couchers de soleil de la baie portuaire. 

Pour ceux qui rêvent de s’aventurer à Miami ou de re découvrir ses nouveaux quartiers « hipsters », j’ai demandé à deux locaux de m’indiquer les meilleurs endroits de la ville. Une sélection personnelle à votre disposition pour votre prochain voyage


Où déjeuner ? 

Meilleurs endroits pour le shopping

Pour les romantiques

Que faire le soir ?

Des idées pour le weekend