CABINET DE CURIOSITÉS

Morgane Schaller is a Digital Entrepreneur & Blogger from Switzerland. After her studies in International Management and a few years of working experience in the watchmaking industry as a marketing expert, she decided to dedicate herself to her blog, a “Cabinet of Curiosities” that gathers different topics such as travels, culture, art and other epicurean curiosities.

Bienne: Bauhaus, gastronomie et nature

  /  
19 mai 2020

Ahh je l’attendais cette collaboration ! J’avais depuis longtemps l’espoir secret de vous faire découvrir ma Bienne chérie. Celle dans laquelle j’ai étudié (école de commerce de la Rue des Alpes, de 2015 à 2018) et travaillé (stages et premier job dans l’horlogerie). Largement sous-estimée par nous, romands, la capitale du Seeland a de nombreuses cordes à son arc. Un exemple de son dynamisme ? Bienne propose tout au long de l’année des événements culturels à résonance nationale, voire même internationale. Pour n’en citer que deux: le festival du film français d’Helvétie a lieu chaque année en septembre. Les journées photographiques de Bienne, quant à elles, rassemblent artistes & amateurs d’art durant trois semaines au mois de mai.

Dans cet article, je pars à la découverte de son patrimoine architectural largement influencé par le mouvement Bauhaus. J’explore les petites boutiques de la vieille ville à travers une balade gourmande. Je goûte à sa nature, ses vignobles, son vin, toujours avec délectation… Il y a plus de 200 ans, c’est Rousseau en personne qui jouissait de la beauté du Seeland. Son séjour sur l’Île St-Pierre restera gravé dans sa mémoire et il écrivit:

“Je compte ces deux mois pour le temps le plus heureux de ma vie et tellement heureux qu’il m’eût suffi durant toute mon existence sans laisser naître un seul instant dans mon âme le désir d’un autre état”

Jean-Jacques Rousseau

Bienne Bauhaus

Matthias nous attend dans le hall de l’hôtel Elite. Il nous prévient: il a loué des vélos. Parfait, nous visiterons donc la Bienne Bauhaus sur un deux roues. Avant de partir, il nous explique rapidement le concept de parcours qu’il a lancé il y a quelques années: chasse aux trésor, Bienne de nuit, jeu de piste. L’offre est vaste et accessible à tout le monde. Pour célébrer les 100 ans du Bauhaus, il propose depuis cette année l’ArchitecTour, qui a pour but de faire découvrir des bâtiments emblématiques de ce mouvement.

Mais pourquoi le Bauhaus est-il si présent à Bienne? En 1921, Guido Müller, maire socio-démocrate, décide de moderniser le centre de la ville. Fortement influencé par ce nouveau mouvement, il choisit de construire le secteur de la gare, déplacée à son emplacement actuel en 1923, en suivant à la lettre les principes du Bauhaus. Pas d’ornements superflus, fonctionnalité, matériaux neutres, minimalisme, la Bahnhofstrasse de Bienne est un exemple unique de cette école résolument design. Il suffit de lever les yeux pour apprécier la beauté et la simplicité de cette architecture.

Des bâtiments et des histoires

Nous nous arrêtons devant de nombreux bâtiments, que je connaissais déjà, mais dont j’ignorais l’histoire. Ce parcours me permet d’avoir un autre regard sur la ville. Je contemple la façade bleue de la “Jurahaus”, repeinte à l’identique de sa couleur initiale. Je photographie les formes généreuses et arrondies de l’ancien arrêt de tram de la Place du Jura. Même la cage d’escalier de la bibliothèque municipale est photogénique !

Nous déposons nos vélos pour mieux regarder le Palais des Congrès. Une verrue pour certains, une prouesse architecturale pour Matthias qui nous raconte son histoire avec beaucoup de passion. Max Schlup, le concepteur, voulait allier horizontal et vertical, et surtout héberger sous un même toit corps et esprit. Le Palais des Congrès fut inauguré en 1966 après 5 ans de travaux, et abrite encore aujourd’hui piscine municipale, bureaux de la ville et salle de spectacle.

Plus d’infos: Parcours Biel-Bienne


Bienne gourmande

Ce samedi matin, nous testons l’offre gourmande mise en place par l’office du tourisme de Bienne: Le Nourritour. Passeport en mains, nous nous dirigeons vers la vieille ville, avides de découvrir les belles surprises que nous réserve ce circuit. L’idée de ce tour est de mettre en avant les boutiques et autres commerces de cette partie de la ville. A l’instar d’autres communes, la vieille de ville de Bienne est relativement éloignée de la gare et de l’artère commerçante principale. De ce fait, elle a pendant longtemps été abandonnée et mise de côté au profit d’autres quartiers plus “centrés”.

Cependant, depuis quelques années, la veille ville a retrouvé son âme grâce au dynamisme des locaux. Le First Friday est l’exemple le plus marquant de ce renouveau. En effet, chaque premier vendredi du mois, des stands sont installés à l’extérieur, les boutiques sont ouvertes jusqu’à tard le soir et différents concerts sont organisés dans les rues. Cet évènement est devenu un incontournable de Bienne, et tout le monde attend chaque mois ce premier vendredi avec impatience.

Une vieille ville bien vivante

Le circuit du Nourritour propose de découvrir l’univers de 7 commerçants. Nous nous réchauffons autour d’un délicieux Chai Latte offert par Edu’s Coffee & Clothes, un café-boutique très hipster. Nous papotons avec Yannick, responsable du Petit Coin du Seeland, une épicerie qui met à l’honneur les petits producteurs de la région. Notre coeur (et nos papilles), balancent entre les créations de la chocolaterie Langel et les macarons de la Biennoiserie. Bref, les 45 francs du Nourritour suffisent à nous en mettre plein la vue, et à repartir l’estomac bien rempli ! A noter que tout le monde joue le jeu, et qu’en plus de goûter aux spécialités de chaque boutique, un accueil très personnel est prévu pour les gourmands.

Plus d’infos: Nourritour


Bienne nature

Nous continuons notre périple dans le Seeland, cette fois-ci en dehors de la ville, pour découvrir une partie plus nature. A l’heure sur le quai de la gare, nous embarquons à bord du régio, direction Gléresse. A notre arrivée, nous filons quelques mètres plus loin pour rejoindre le Vinifuni, qui se balade dans les vignobles avec vue sur le lac jusqu’à Prêle. La vue est époustouflante. Mais pas le temps de rêvasser devant ce magnifique paysage, nous voilà déjà en route pour les gorges de Douanne.

Promenade & dégustation de vin

Les gorges de Douanne, c’est un peu comme la forêt de Brocéliande. Il y a de la magie dans l’air ! La nature est verdoyante, presque tropicale. Les cascades se superposent et créent d’agréables bassins où il fait bon se rafraîchir durant les étés caniculaires. La passerelle en bois suit les contours de la roche, nous donnant l’impression d’appartenir un peu à cette jungle sauvage. C’est une promenade courte et sympathique, qui nous emmène directement dans les vignobles du lac de Bienne.

Pour nous rafraîchir de ce périple, nous rendons visite à Sabine Steiner, viticultrice. Elle nous parle, sans filtre aucun, de sa profession, en sirotant un verre de chasselas avec une vue imprenable sur l’Île St-Pierre. Nous contemplons notre prochaine étape, sur les traces de Jean-Jacques Rousseau, qui a laissé un peu de son âme sur ce petit bout de terre.

Plus d’infos: Weingut Steiner

L’Île St-Pierre

Le bateau à vapeur rugit, puit siffle son départ. Les pompes se mettent à tourner et font danser l’eau du lac. Le “Neuchâtel” vient d’annoncer son dernier départ de la saison. Le temps est clément et quelques minutes plus tard, nous posons le pied sur l’Île St-Pierre.

Cette presqu’île de 1.76 km2 (oui, elle fut reliée à la terre au 19ème siècle après l’abaissement des eaux du lac) a toujours été une terre d’accueil pour les êtres en perdition, à la recherche de paix intérieure. On vient ici pour se promener, écouter le vent fouetter les roseaux, toucher le sable de nos pieds nus. Peu de présence humaine. Et pourtant, l’ordre de Cluny y fonda un cloître en 1107, puis un couvent fut construit 20 ans plus tard.

Aujourd’hui, il n’y a plus de traces de ce passé monacal. Mais l’atmosphère qui y règne semble encore acquis à la cause du sacré. Il suffit de plonger les yeux dans le turquoise des eaux qui bordent la rive… Un mélange de soleil, de ciel, d’algues et de raisin, comme la région sait si bien la faire.


Carnet d’adresses

Où dormirHôtel Elite
Où manger à BienneRestaurant Lokal
Café Perroquet Vert
Où manger dans les environs Aux trois amis
Boire un café Edu’s Coffee & Clothes
Maison Farel
Spécialités / artisanat Biennoiserie
Chocolaterie Langel
Le Petit Coin

Un grand merci à Jura trois-lacs tourisme pour l’organisation de ce séjour et pour la confiance témoignée.

WORK WITH ME

With her blog, Morgane wishes to make discover new horizons to a curious and open-minded audience from Switzerland mainly.