CABINET DE CURIOSITÉS

Morgane Schaller is a Digital Entrepreneur & Blogger from Switzerland. After her studies in International Management and a few years of working experience in the watchmaking industry as a marketing expert, she decided to dedicate herself to her blog, a “Cabinet of Curiosities” that gathers different topics such as travels, culture, art and other epicurean curiosities.

Soleure: escapade de 2 jours dans la plus belle ville baroque de Suisse

  /  
21 juin 2020

Soleure est l’une de ces villes qui a traversé le temps sans perdre une miette de son prestige. Il y a 2000 ans, les Romains avaient déjà compris que son emplacement stratégique au bord de l’Aar était sans pareil. Il fondèrent Salodurum, qui signifie “Porte des Vagues”, vers l’an 20.

Lieu de pèlerinage, capitale des Ambassadeurs de France, la plus belle ville baroque de Suisse a de nombreuses cordes à son arc. Récit de mes deux jours à Soleure, entre contes & légendes, et découvertes atypiques.


Hôtel La Couronne, sur les traces de Napoléon et de Casanova

Nous déposons nos valises, ce matin-là, dans le hall d’entrée de l’hôtel La Couronne. Le deuxième plus ancien hôtel de Suisse a réouvert ses portes en 2017 suite à une rénovation de grande envergure. Des siècles d’histoire résonnent dans les murs de cet établissement et de nombreux hôtes prestigieux y ont séjourné.

La preuve, un document daté de 1797 atteste la présence de Napoléon à l’hôtel. Il avait modestement demandé un verre d’eau au sommelier afin de se rafraîchir. Outre Bonaparte, l’histoire raconte que Casanova, lui aussi, avait succombé au charme de Soleure. Ou plutôt d’une belle soleuroise, avec qui, il a semble-t-il, passé une nuit d’amour à La Couronne…

Soleure connut sa période la plus faste au début du 16ème siècle, lorsque la ville fut choisie comme résidence fixe des Ambassadeurs de France. Ces derniers se chargeaient notamment de recruter des mercenaires suisses, réputés dans toute l’Europe pour leur courage et leur rage de vaincre.

Plus d’infos: Hôtel La Couronne


Une visite au Château de Waldegg

Pour mieux comprendre cet épisode passionnant de l’histoire de Soleure, nous nous rendons au Château de Waldegg. Sur le chemin nous croisons de belles et grandes demeures qui contrastent avec la taille plutôt modeste de la ville.

La Château de Waldegg apparaît au loin. Sa large façade impressionne. Nous longeons une allée d’arbres parfaitement alignés et arrivons enfin devant l’imposant portail en fer forgé. L’influence du style du château saute aux yeux, et l’on pourrait se croire aux portes d’un petit Versailles.

C’est Johann Viktor von Besenval qui fit construire cette résidence en 1686 afin de profiter des étés à l’extérieur de la ville (de Soleure donc… située à seulement 3km. Les distances étaient résolument différentes à l’époque). La famille Besenval s’était enrichie grâce au mercenariat et entretenait d’excellentes relations avec les représentants français.

Le château, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, témoigne de la splendeur du patriciat soleurois et de nombreux détails ne manqueront pas de vous surprendre !

Plus d’infos: Château de Waldegg


Soleure et le mystère du chiffre 11

Soleure est une ville de contes et légendes, et nous en aurons la certitude lors de la visite guidée de l’après-midi. Cette dernière a pour thème le chiffre 11. Un nombre sacré qui ne cesse d’être présent partout où l’on passe. 11 églises, 11 chapelles, 11 fontaines… Même la cathédrale St-Ours n’a pas échappé à la tradition. C’est peut-être même l’édifice avec la plus grande symbolique !

En effet, toute la structure de la cathédrale, l’emblème de Soleure construite entre 1762 et 1773 (11 ans évidemment) fait référence au chiffre 11. Une tour qui mesure 6×11 mètres, 3×11 marches à gravir pour entrer dans l’édifice et bien sûr, 11 cloches à son sommet.

Coup marketing ou coup du sort? Le mystère reste intact. Mais les soleurois ont bien compris qu’une histoire comme celle-ci faisait vendre. Dernier symbole en date? Une horloge… avec 11 chiffres seulement !

Plus d’infos: Tourisme Soleure


Un incontournable, souvent mis de côté: Le Musée des Beaux-Arts

Nous terminons la journée par une visite au Musée des Beaux-Arts, principalement consacré à l’art suisse depuis 1850, date de sa création.

Soleure peut se targuer d’avoir une collection impressionnante, qui n’a rien à envier aux musées des grandes villes. Outre les peintures de Hodler, Buchser, Amiet (dont j’aime énormément l’univers), nous avons pu également admirer des oeuvres de Van Gogh, Klimt et Matisse.

Bref, amoureux de l’art, ne passez pas à côté de cette visite !

Plus d’infos: Musée des Beaux-Arts


Attisholz Areal – 100% alternatif

Deuxième jour. Nous enfourchons nos vélos pour nous rendre un peu en-dehors de la ville. 20 minutes de balade, à suivre les méandres de l’Aar, tantôt aveuglées par le soleil d’été, tantôt protégées par l’ombre des forêts bucoliques. A première vue, rien ne laisse présager qu’un lieu hors du commun nous attend à l’arrivée…

Attisholz Areal est une ancienne fabrique de cellulose reconvertie en centre artistique dédié à l’art urbain. C’est également la plus grande friche industrielle de Suisse !

Ici, les graffitis ont redonné un peu de couleur aux façades de béton. Certains sont tellement grands qu’il faut lever les yeux au ciel et reculer de quelques pas pour bien saisir leur dimension. A l’image du graffiti qui représente la tête de Blocher recouverte d’une éclaboussure rouge, qui décore l’une des parois géantes du site.

Plusieurs restaurants, terrasses et bars complètent l’offre de cet endroit 100% alternatif. Cerise sur le gâteau, des concerts sont régulièrement organisés en plein air.

Plus d’infos: Attisholz Areal


Le seul absinthe bar de Suisse se trouve à Soleure

Pour terminer ce séjour, et rendre un hommage particulier au dicton populaire: être sur Soleure, nous nous rendons dans un lieu totalement insolite. À quelques pas de l’Hôtel La Couronne, en direction de l’Aar, se trouve Die Grüne Fee, Absinthe-Bar en français. Bien que cette boisson soit originaire du Val de Travers dans le canton de Neuchâtel, c’est à Soleure que se trouve l’unique bar de Suisse entièrement consacré à la Fée Verte.

Roger Liggenstorfer, le tenancier, nous accueille chaleureusement. Passionné d’absinthe depuis toujours (son grand-papa jurassien était réputé pour produire de l’absinthe clandestinement), il a ouvert ce bar en septembre, quelques mois après la légalisation de cette boisson après 95 années de prohibition.

Roger propose régulièrement des séances de dégustation afin de vous initier à l’art de la Fée Verte. Même si, comme moi, l’anis n’est de loin votre saveur préférée, en apprendre plus sur cette boisson et son histoire est passionnant.

Plus d’infos: Die Gruene Fee


Vous l’aurez compris, Soleure est une ville aux multiples facettes, et son dynamisme est tel que son programme annuel est toujours bien rempli. Alors qu’attendez-vous pour vous laisser séduire par la douceur de vivre de la riviera soleuroise ?


Carnet d’adresses

Restaurants Soleure La Couronne
13 points au Gault Millau
SalzHaus
Une pépite au bord de l’Aar
Restaurant AttisHolz Areal Kantine 1881
Cadre atypique et délicieux menu
BarSolheure
Un incontournable, à tester !
Hafebar
Sur les quais, en toute tranquillité
Café Suteria
Pour tester la fameuses tourte de Soleure
Boutique Kerzenjeger
Une boutique adorable avec des étagères à l’ancienne

Reportage réalisé en collaboration avec Soleure Tourisme. N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil aux autres reportages réalisés dans la région:

Bienne: Bauhaus, gastronomie et nature

Découvrir le Jura en 4 activités insolites

WORK WITH ME

With her blog, Morgane wishes to make discover new horizons to a curious and open-minded audience from Switzerland mainly.