Visiter la région du Cap d’Agde et environs en 3 jours

La région du Cap d’Agde en 3 jours

J’ai rencontré l’office du tourisme Cap d’Agde Méditerranée lors du salon WAT en avril de cette année, et quelques mois plus tard me voilà partie avec mon acolyte et travel buddy attitré awwway.ch pour un court séjour à la découverte de cette région de France.

Les premières réactions à vif sur les réseaux sociaux ressemblaient plutôt à ça: “Tu vas faire quoi chez les nudistes”? ou bien “Viens plutôt à Perpignan, c’est plus sympa!”. J’ai donc réalisé avant mon départ que le challenge allait être de présenter différemment une région à la réputation déjà bien forgée. Facile. Nature, gastronomie, culture, la région du Cap d’Agde est surprenante ! Une belle destination pour un week-end ou même trois jours.


Une plage noire

Une plage noire au beau milieu d’une des stations balnéaires les plus connues de France, dont la population est multipliée par 10 durant la saison estivale? Voilà l’image carte postale de mon arrivée. Cap d’Agde est une cité volcanique située à l’extrémité sud de la chaîne des volcans d’Auvergne. Son volcan, dont la dernière éruption remonte à 750’000 ans, a sculpté le paysage tel que nous le voyons aujourd’hui. La plage de la “Grande Conque” en est son plus beau témoignage et le dépaysement est tel qu’on a l’impression de marcher sur une plage d’Islande, surtout par temps pluvieux. On ne s’attendait vraiment pas à voir un tel décor au commencement du séjour! Et en parlant de pluie, nous serons servies ce jour-là. C’est la raison pour laquelle (malencontreuses inondations sur les lignes de chemin de fer) j’ai loupé la visite du patrimoine littoral avec le guide Arnaud Sanguy. Véritable amoureux de la région, il a séduit Valentine par ses anecdotes passionnantes et propose également des conférences et visites guidées. A bon entendeur…

De l’Huile d’Olive

La région jouit d’un climat méditerranéen tout au long de l’année et est extrêmement propice à la production de l’huile d’olive. Notre curiosité épicurienne légendaire nous a dès lors emmené à la découverte de la petite entreprise familiale “l’Huilerie du Mont Ramus”, qui propose des visites de son oliveraie ainsi qu’une dégustation complète de sa production. Et à l’heure de l’apéro, croyez-moi, on s’est fait plaisir ! Lucques, Picholines, les variétés d’olives sont nombreuses et les goûts sensiblement différents. La boutique offre une grande sélection d’artisanat local et dur dur ne pas se laisser séduire par toutes ces spécialités – la confiture d’olives, ça parle à quelqu’un ?

Pézenas

Première étape dodo: nous séjournons dans la chambre d’hôtes “Atout Pézenas”. Et surprise ! L’établissement est tenu par des compatriotes suisses. Daniel et Francine sont tombés amoureux de la ville de Pézenas après de multiples séjours dans la région et ont repris les rênes de la chambre d’hôte lorsque l’ancien propriétaire décida de vendre son affaire. En plus des chambres d’hôte, l’établissement propose également un espace bien-être (massages et hypnose, les spécialités de Francine, sont à l’honneur), des soirées dégustation de vin, des cours de cuisine, des journées guidées et accompagnées pour découvrir le patrimoine régional et même une escape room (dans la salle du petit-déjeuner) ! Un concept original à 360° qui donne vraiment envie de revenir dans cette jolie maison en pierre à quelques minutes à pieds de la vieille ville.

Pour bien terminer la soirée, l’office du tourisme avait réservé une table chez Maison Conti. Et WOW ! Les saveurs étaient au rendez-vous! Le restaurant s’entoure de naturopathes afin d’adapter ses assiettes à tous les régimes que vous soyez vegan, végétarien ou intolérant au lactose Une très belle adresse à retenir absolument.

Deuxième journée: Culture et nature

On se lève tôt le lendemain pour profiter de la jolie Pézenas. La ville est réputée pour ses hôtels particuliers et ses cours intérieures parfaitement conservées, et il ne faut pas hésiter à pousser des portes parfois bien cachées pour admirer les vestiges secrets de son passé. Au-delà de son architecture, on vient aussi à Pézenas pour chiner. On y compte de nombreuses brocantes et les professionnels du métier viennent souvent s’y procurer des pièces rares. Avec Valentine, on a pas pu s’empêcher de parcourir rapidement le Musée de Vulliod-Saint-Germain, surtout après avoir repéré à l’entrée de celui-ci des déguisements du 17ème siècle – et ceux qui suivent nos aventures sur les réseaux sociaux savent à quel point nous sommes très vite attirées par les costumes d’époque :)

On dit que Jean-Baptiste Poquelin est devenu Molière à Pézenas, car il y a résidé de nombreuses années et y a écrit plusieurs de ses pièces célèbres, dont Dom Juan et le Festin de Pierre et la fameuse Tartuffe.

Et la gastronomie ?

Deuxième orgasme gastronomique lors de la pause de midi. Y’a pas à dire, la région compte de très bonnes adresses ! Le restaurant BK à Montagnac avait ouvert exclusivement pour nous ce jour-là et nous permit de découvrir son univers culinaire à travers une cuisine régionale raffinée. Au menu: Burrata et poêlée de champignons, noix de joue d’Iberico confites en douceur (je meuuuurs), et pour finir un moelleux chocolat au lait de caramel et curry. Tout est dit.

Sentier terroir et nature

Pour digérer ce festin, direction le sentier terroir et nature. En raison de la mauvaise météo, nous choisirons le parcours le plus court: une promenade sympathique qui nous fit découvrir les vignobles, les terres rouges, les sculptures au bord du chemin qui racontent l’histoire du patrimoine régional et l’étendoir des fées, dont la légende raconte que les soirs de pleine lune, les fées viennent y faire sécher leur linge. Nadine Guirao, viticultrice et guide, est absolument indispensable à la balade ! Passionnée par les plantes, elle connaît parfaitement la flore de sa région et n’hésitera pas à partager ses connaissances.

Agde et ses trésors

Avant de déposer nos valises au Palmyra Golf hôtel, nous visiterons le Musée Agathois Jules Baudou en ville de Agde afin d’en savoir un peu plus sur la culture locale. Le musée est divisé en 27 salles et présente différentes collections en passant par le folklore, le rapport de la ville avec la mer et la navigation et le mouvement art nouveau, dont la Villa Laurens, une illustre maison de maître qui fut complètement transformée par le richissime Emmanuel Laurens, en est le principal symbole.

Pour en savoir plus sur la vie de l’excentrique Emmanuel Laurens, va faire un petit tour sur le blog archipel. L’article un peu décalé m’a bien fait rire.

 Dans les ruelles de Pézenas
Dans les ruelles de Pézenas

Troisième journée: Un aurevoir avec les oiseaux

Sous un ciel gris et pluvieux, nous partons en direction des Etangs du Bagnas, pour une ultime activité avant de repartir. Après une courte présentation du site, c’est armées de nos lunettes d’approches et de nos bottes (déjà) couvertes de boue que nous franchissons le portail bien gardé de la réserve naturelle. L’étang est parsemé de cygnes, foulques et autres pélicans. Seul l’envol des oiseaux réveille soudainement cette nature silencieuse.

Un dernier aurevoir à Agde depuis le Mont Saint-Loup, et nous voilà reparties chacune de notre côté: Valentine dans le TGV pour Lausanne et moi en direction de la frontière espagnole…

Carnet d’adresses

Transport : En TGV depuis la Suisse (environ 6h de train)

Où dormir:

Où manger:

 Pézenas
Pézenas
 Cour intérieure Pézenas
Cour intérieure Pézenas
 Les Etangs du Bagnas
Les Etangs du Bagnas
 Les Etangs du Bagnas
Les Etangs du Bagnas
 La plage de la Grande Conque
La plage de la Grande Conque
 La Grande Conque
La Grande Conque
 Un hôtel particulier à Pézenas
Un hôtel particulier à Pézenas
 Menthe poivrée
Menthe poivrée
 Sentier terroir et nature
Sentier terroir et nature
 Sentier terroir et nature
Sentier terroir et nature
 Sentier terroir et nature
Sentier terroir et nature
 Sentier terroir et nature
Sentier terroir et nature

PARIS de dernière minute

A moins de 3h en TGV, la Suisse est certainement la banlieue la plus chic de Paris. Alors pourquoi se refuser un petit weekend spontané de temps à autre lorsqu’on habite si près ? Voici quelques bonnes raisons de se laisser tenter par un petit séjour dans la capitale française cet été:


Pour son offre culturelle inégalable :

A chacune de mes visites, depuis l’âge de 15 ans, je profite d’être à Paris pour assister à une pièce de théâtre. Avec 70 salles de théâtre et 300 spectacles par semaine en moyenne, Paris est une référence en matière de comédie. Par contre, difficile de s’y retrouver parmi l’offre toujours grandissante. On peut passer des heures à chercher LE spectacle qui pourrait nous convenir. Le plus simple, d’après moi, c’est le bouche à oreille. Demandez conseil à l’hôtel (ou l’hôte) qui vous hébergera et restez à l’affût des bons commentaires sur le web.

Pour ceux qui prévoient un séjour à Paris encore ce mois-ci, DARIUS est la pièce de théâtre à ne pas louper. Clémentine Célarié et surtout ( !) Pierre Cassignard offrent une prestation d’acteur sans précédent ! L’histoire est originale, poétique, romantique et humoristique. Que d’émotions !

http://www.theatredesmathurins.com/spectacle/250/darius

Si le théâtre ne vous branche pas vraiment, les spectacles du LIDO offrent toujours des moments mémorables – et la qualité du show est impressionnante. J’ai testé l’année passée et l’expérience était à la hauteur de mes attentes. 

http://www.lido.fr/


Pour sa scène artistique: 

Paris est également réputée pour son offre artistique et la qualité des expositions qu’elle propose tout au long de l’année. Outre les fameux musées (qu’il faut quand même visiter une fois dans sa vie, comme Le Louvre par exemple), l’agenda des expos temporaires est toujours bien rempli. Petit aperçu des expos au top du moment: 

  • Rodin. L’exposition du centenaire  (jusqu’au 31 juillet 2017)
  • Balenciaga, l’œuvre au noir (jusqu’au 16 juillet 2017)
  • L’Afrique des routes (jusqu’au 12 novembre 2017)


Pour ses établissements uniques :

Lors de mon dernier séjour, j’ai eu la chance de découvrir deux hôtels au design particulier et à la situation idéale :

Hôtel Le Cinq Codet :

Cette ancienne centrale téléphoniques des années 30 abrite aujourd’hui un luxueux établissement hôtelier avec zone spa. Le design résolument masculin a été conçu avec des matériaux de qualité, et ça se voit ! Les chambres sont démesurément grandes et parfaitement aménagées en duplex pour certaines, offrant une luminosité sans égale grâce aux grandes fenêtres qui s’étalent du sol jusqu’au plafond.

Après une longue promenade dans la ville, on s’offre une petite pause bien méritée dans le patio de l’hôtel. Une oasis de tranquillité propice à la détente – l’endroit est vraiment agréable. Coup de cœur pour l’emplacement du Cinq Codet, juste à côté des Invalides dans un quartier oublié par les touristes

http://www.le5codet.com/

Hôtel de JOBO :

Cet établissement rend hommage à Joséphine de Beauharnais, épouse de Napoléon Bonaparte et égérie du 18ème siècle. Parfaitement situé au milieu du quartier du Marais (mon préféré), cet ancien couvent du 17ème siècle transformé en petit hôtel très sympathique propose des chambres à thèmes.

Chaque détail a son histoire, telles que les roses omniprésentes sur les tapisseries qui symbolisent l’intérêt marqué de Joséphine pour cette fleur, ou encore le cygne, animal emblématique de la résidence de Malmaison. Mention particulière à la tête de moine au déjeuner !  

http://www.hoteldejobo.paris/